La France veut valoriser les retenues d'eau pour l'agriculture

"On ne va pas regarder la pluie tomber du ciel pendant six mois et la chercher les six autres mois de l'année", a défendu Didier Guillaume sur le plateau de CNews.

À Madagascar, où  seulement 15 % de la population ont accès à l’électricité, selon des chiffres publiés par la Banque Mondiale en 2018, les autorités ont décidé de miser sur les énergies renouvelables pour combler le déficit d’énergie dans la capitale malgache et ses environs.

Porté par la compagnie malgache d’eau et d’électricité (Jirama) et son partenaire italien (Tozzi Green), ce projet qui sera opérationnel dès 2020 ne compte pas s’appuyer uniquement sur le solaire.

"Il combinera à la fois le soleil et la force des chutes d’eau. Il s’agit de la construction d’une centrale hydroélectrique à Antananarivo qui comprend également deux installations solaires attenantes. Les trois unités afficheront une capacité totale de 35 mégawatts destinés à l’approvisionnement de la ville d’Antananarivo et ses environs", informe afrik21.africa.

Enfin, le ministère ukrainien des Finances et la Banque mondiale ont signé un accord à Kiev sur un prêt de 200 millions de dollars pour l'agriculture, ont rapporté mercredi les médias locaux.

L'accord a été signé entre l'Ukraine et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) dans le cadre d'un programme visant à faciliter les investissements privés dans le domaine agricole, a indiqué le service de presse du ministère des Finances.

Le programme a pour objectif d'améliorer la compétitivité et la diversification du secteur agricole ukrainien via un soutien politique et de garantir plus d'efficacité et de transparence dans l'usage des terres agricoles publiques, qui sont des facteurs cruciaux pour le développement agricole, selon le service de presse.

"La stratégie vise à soutenir le gouvernement ukrainien, notamment les ministères de l'Agriculture, du Développement régional et de la Justice, dans la création de conditions favorables au secteur agricole pour les investissements privés", détaille l’agence Xinhua.

 

Votre avis