Georges Bohoussou (G) et Ayaovi Demba Tignokpa (D)

Les interventions de la BAD portent sur plusieurs secteurs dont l’agriculture, l’environnement, le social, les transports.

"Dans le secteur agricole, l’appui de la banque se matérialise par le financement des agropoles qui visent la transformation agroalimentaire. Dans le secteur des transports, les projets de réhabilitation des routes et des protections côtières concourent à l’amélioration de l’intégration régionale et à la résilience climatique des infrastructures", cite Ayaovi Demba Tignokpa, ministre de la planification du développement et de la coopération.

Dans le secteur social, quatre grands projets sont en cours d’exécution et couvrent les domaines de l’employabilité et l’insertion des jeunes ; l’inclusion financière des femmes vulnérables ; l’intégration de la formation et les reconstructions des marchés.

Plus d'engagement pour plus de résultats

Aujourd’hui, sur les 15 projets financés, deux(2) sont dans le rouge mais le représentant pays de la BAD au Togo, Georges Bohoussou préfère que tous les projets soient au vert.

Les difficultés rencontrées s’expliquent entre autres par la faible capacité de certaines unités de gestion en passation de marché et en gestion financière; la faible implication des ministères techniques ; le non-respect des délais d’exécution par les prestataires etc.

"Il y a certaines structures qui ont les marchés mais qui n’arrivent pas à les exécuter normalement. Ce qui fait que certains projets qui sont faits pour être exécutés dans un délai de quatre à cinq ans, on traine encore sur le marché", regrette Georges Bohoussou.

"Il y a des exemples concrets. Dernièrement, ont était à Kara où on a visité un projet et vraiment, l’entreprise a des difficultés. Le délai est quasiment bouclé mais les travaux n’avancent pas. Il y a aussi l’exemple du marché de Kara qui est aussi un des projets de la BAD. Il faut renforcer le suivi. Nous voulons que les ministères techniques  s’impliquent dans les projets", poursuit M. Bohoussou.

Lire aussi : Le Togo n’est pas un BAD boy

 Globalement, la BAD salue les performances du Togo et encourage à mieux faire.

------------

Anani E.

 

Mots-clés :

Votre avis