Carte montrant les risques d’inondations dans la région des savanes

Ils seront caractérisés par des vents accompagnés de fortes pluies et des inondations sont presque inévitables. Ce qui est tout de suite conseillé aux paysans, c’est d’utiliser des calendriers prévisionnels des dates de semis précoces et de privilégier les variétés à cycles courts.

Il est également conseillé d’éviter de placer ou de conduire les animaux dans les zones inondables (risques de mort par noyade en cas de forte pluie); vacciner les animaux et les parquer dans des enclos situés plus en altitude pour lutter contre les épidémies à cause de la forte humidité pouvant prévaloir.

Lire aussi : Des pluies diluviennes annoncées dans les prochains jours au Togo

Globalement à l’échelle nationale, les trois prochains mois (septembre –octobre-novembre), le territoire sera suffisamment arrosé par des pluies.

Les populations sont invitées de surveiller la montée des eaux au niveau des échelles de mesures installées dans les rivières; redoubler de vigilance à l'égard des personnes vulnérables; et surtout éviter les pratiques culturales sur les berges et lits des cours et plans d'eau.

"Un système de prévision hydrométéorologique performant constitue donc un élément essentiel pour réduire les conséquences des inondations",  explique à agridigitale, Aimé Adjeklo, Géomaticien à l’Agence nationale de la protection civile (ANPC).

Seul bémol, ceux qui sont au sud-Togo peuvent se rassurer que le risque d’inondation sera  faible. Toutefois, la vigilance reste de mise.

------------

Sandali P.

Votre avis