Adakpo Boutamékpo avec son prix au milieu de la photo

"Nous sommes en face d'une population qui a besoin de l'énergie mais qui a aussi un pouvoir d'achat très faible donc il faut développer des solutions qui puissent être accessibles à ces derniers. Arrivé en France, je compte occuper la première place et ceci pour mettre en avant le Togo", confie Boutamékpo, promoteur de Afric-tech à agridigitale.

À travers ce concours initié depuis trois ans, le géant français Electricité de France (EDF) veut aider les startupeurs africaines à passer à la commercialisation, la pérennisation et à la viabilité de leur projet.

"Quand on parle de l'innovation entrepreneuriale il y a trois constats. Il y a la digitalisation, la féminisation et le soutien de grand groupe comme EDF qui n'existe pas à casser son modèle à travers les prix Pulse EDF Africa pour s'atteler à des startups et pourquoi pas aujourd'hui les aider à œuvrer dans ce sens-là et pouvoir plus tard les blugger à nos solutions comme BBOXX", explique Christ Anderson Ahoua Boua, chargé d’affaires département Off grid, services et développement direction Afrique moyen orient.

Les gagnants de chaque pays seront à Paris du 18 au 23 novembre pour être coachés, rencontrer des partenaires, des investisseurs, avoir de la visibilité. La finale aura lieu le 21 novembre.

"Le gagnant aura 15.000 euros plus un accompagnement d'un an, le deuxième, 10.000 euros plus un accompagnement d'un an et le troisième, 5.000 euros plus un accompagnement d'un an. Il seront accompagnés pendant toute l’année en termes de marketing, de business plan", précise Christ Anderson.

-----------

Anani E.

Mots-clés :

Votre avis