L'artisanat reste une opportunité d'emploi pour la jeunesse

Est considérée comme activité artisanale, toute activité d’extraction, de production ou de transformation de bien ou de prestation de services à l’exclusion des activités agricoles, de pêche, de transport, d’achat et de revente", définit-il lors d’un panel lundi, à l’occasion de la 1ère édition du marché international de l’artisanat du Togo(MIATO).

Pour Assoukou Raymond Krikpeu, représentant de l’Uemoa au Togo, "l’artisanat constitue l’un des secteurs d’activités les plus importants de l’économie communautaire".

La ministre Tomégah-Dogbé en charge de l'artisanat

"En terme d’emploi généré ou de part dans la production intérieure, l’artisanat s’impose aujourd’hui comme un secteur incontournable du développement économique et des échanges intracommunautaires avec 25% du produit intérieur brut et 20% de l’emploi formel. Sa contribution à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté est incontestable", souligne-t-il.

Le gouvernement l’a si bien compris à travers cette vitrine offerte aux artisans sur l’esplanade du palais des congrès de Lomé pour valoriser leurs travaux.

Lire aussi : L’artisanat fait cavalier avec l’agriculture

"Le Marché International de  l’Artisanat du Togo (MIATO) est une manifestation qui entend promouvoir le génie créateur des artisans à travers l’exposition des produits, la présentation des services artisanales et la création d’un cadre d’échange et de savoir-faire entre les professionnels du secteur qui est celui de l’artisanat. Le potentiel de l’artisanat n’est plus à démontrer. Celui-ci s’apprécie à travers sa contribution substantielle à la formation du PIB évalué à 20% en moyenne", salue Victoire Tomégah-Dogbé, ministre du développement à la base en charge du secteur.

Divers exposants venus de divers horizons (Bénin, du Niger, du Burkina, de la cote d’ivoire, du Sénégal, la Guinée, le Gabon, le Maroc, la France, la Grande Bretagne et les Etats unis) proposent leurs produits artisanaux aux visiteurs.

Et même, les transformateurs de produits agricoles locaux y sont présents. L’artisanat, c’est finalement une affaire de tous !

------------

Palakiyêm S.

Mots-clés :

1 Contribution(s)

  1. Rak say:

    l'État a l'obligation de former les sur ce point, c'est l'essentiel

    03/11/2019 02:17:47

Votre avis