Christine Kihunde, 3eme à partir de la droite sur la photo

Suivant les catégories, en l’occurrence au stade précoce on a : Profish (Ghana) dirigée par une femme qui rafle 7 500 € offerts par la Banque mondiale et le CTA; Savanna Circuit Tech (Kenya) 5000€ offerts par la Banque mondiale.

Puis dans la catégorie mature: Jaguza Tech (Ouganda) remporte 15 000€ offerts par le groupe OCP;  Arinifu Technologies (Kenya), 12 500€ offerts par le groupe OCP et le CTA.

"Le concours PitchAgriHack identifie les talents des entrepreneurs numériques et les amène à développer leurs activités de startup", précise Michael Hailu, directeur de CTA avant d'annoncer les heureux gagnants par catégories.

Lire aussi : ‘La croissance des startups africaines, notre défi’

"C'est très satisfaisant d’être récompensé pour de bonnes œuvres, mais surtout de reconnaître Dieu pour la force qu’il nous a donnée d’aller aussi loin. Beaucoup de start-up échouent à leurs étapes antérieures. Mais nous avons continué à pousser et à pousser. L'argent sera utilisé pour la production en série de nos appareils et pour accéder à davantage de terrains à travers des publicités, des ateliers et des formations", confie à agridigitale, Kihunde Christine, chargée des relations publiques, très heureuse de repartir avec les 15 000€ en Ouganda.

Les lauréats du PitchAgriHack 2019

Le prix ​​du public (5000 offerts par le CTA) est allé à Trackball Global Technologies du Nigeria alors que  Foodlocker Limited du Nigeria et TechShelta Company Ltd remportent les prix ​​Data Analytics, soit respectivement 10 000 € (offerts par le CTA et GreenTec Award) et 5000€ (offerts par le groupe GreenTec).

Lire aussi : Ouganda, une destination propice à l’investissement agricole

"L'un des éléments clés du programme de transformation de l'agriculture consiste à inclure les jeunes dans tous les aspects de la stratégie grâce à l'innovation agro-technologique", rappelle Michael très heureux que la numérisation ait été au cœur de l'AGRF 2019.

Votre avis