Georges Bohoussou, représentant résident de la BAD au Togo

Ce qui est recherché, c’est la garantie de transparence et d’efficience dans le système de passation des marchés publics afin que les projets et programmes soient exécutés dans les règles de l’art.

Bien souvent, ce sont les bailleurs et partenaires financiers qui introduisent qui exigent à y voir clair et à s’assurer de l’efficacité et l’efficiente du système de la commande publique.

Sans attendre, le Togo a pris de l’avance en initiant sa propre autoévaluation du système des marchés publics suivant la méthodologie MAPS élaborée par l’OCDE. Une démarche saluée par la Banque africaine de développement (BAD).

Lire aussi : FMI déclare l’économie togolaise en parfaite santé

"Que le gouvernement du Togo ait pris sur lui-même d'engager une évaluation à ce niveau ne peut qu’encourager l’institution que la BAD et la banque mondiale constituent. Sous d'autres cieux, ce sont ces institutions qui poussent les Etats à ce genre d’évaluation mais au Togo c'est une autoévaluation", s'est félicité Georges Bohoussou, représentant résident de la BAD au Togo.  

L’évaluation portera entre autres sur le cadre législatif, institutionnel et politique. C’est une particularité que saluent les partenaires : BAD et la banque mondiale.

"Nous invitons donc le Togo à évoluer sur ce chemin et nous ne ménageront aucun effort pour l’accompagner dans ce processus", rassure –t-il à agridigitale.

Faite sur la base de la MAPS (méthode d’évaluation de passation des marchés publics), l’exercice prendra fin en décembre prochain.  

Lire aussi : La BAD veut transformer l’agriculture togolaise

Un rapport sera soumis à validation entre les parties prenantes notamment société civile, secteur public et secteur privé. Les pouvoirs publics veulent aboutir à l’efficience, la reddition des comptes et la transparence dans la commande publique.

Selon M. Bohoussou, la commande publique est une préoccupation majeure en ce sens que le "développement des Etats est lié à la fiabilité et à la transparence de ce système".

La BAD estime que "si la commande publique se passe dans de bonnes conditions et les marchés publics s'exécutent bien, les résultats sont rapidement atteints et nos Etats peuvent aussi rapidement décoller".

Votre avis