Yao Guimei, Directrice du centre des études sud- africaines à l'Institut China-Afrique (ICA)

Yao Guimei, Directrice du centre des études sud- africaines à l'Institut China-Afrique (ICA) a expliqué à agridigitale que les relations sino-africaines sont aujourd’hui fondées sur la sincérité, le pragmatisme, l’amitié et la franchise.

Elle a révélé que sur tous les domaines de coopération, la Chine a décidé d’accompagner le continent vers une prospérité partagée.

Mme Yao a fait part d’une mesure phare prise par la Chine en n’exonérant de taxes les produits manufacturés venant des pays pauvres d’Afrique.

"400 produits sont concernés y compris les produits agricoles dont le sésame, coton etc.",  a-t-elle confié.

Précisément au plan agricole, l’universitaire souligne la nécessité de renforcer de manière intégrée les capacités de développement durable des projets agricoles d’assistance chinoise et d’aider l’Afrique à réaliser pour l’essentiel la sécurité alimentaire. 

Lire aussi : ‘L’agriculture à petite échelle ne peut enrichir personne’

Sur le volet assistance agricole, elle signale de 2019-2021, la Chine mettra en œuvre 50 projets d’aides agricoles centrés sur l’augmentation de la production agricole comme le maïs, le riz, le blé, le manioc, etc.

Durant la même période, la Chine compte envoyer en Afrique, 500 agronomes de haut niveau pour le redressement des zones rurales.

Leur mission rappelle –t-elle, sera marquée par le renforcement des capacités en matière d’élevages, cultures, techniques de production des produits agricoles, la vulgarisation des techniques agricoles pratiques grâce aux divers moyens tels que les partenariats entre institutions de recherches agricoles, des centres pilotes techniques agricoles, l’envoi des missions d’experts agricoles et la réduction de la pauvreté par l’agriculture.

Le géant asiatique  envisage d’aider également les entrepreneurs agricoles pionniers qui contribuent à l’enrichissement des agriculteurs locaux grâce à la démonstration technique sur le terrain et à la promotion d’expériences chinoises en techniques agricoles et développement de l’économie rurale.

Enfin, dans le cadre du projet de la ceinture et de la route, 20 parcs industriels dans 15 pays africains ont été déjà construits avec à la clé, la  création d’une zone de libre-échange (Nigeria, Egypte, Ethiopie et Zambie etc.). Autant d’initiatives pour contribuer au développement du continent.

----------

Fidèl G.

Votre avis