Un étang agrandi sans poisson depuis 6 mois

Depuis six(6) mois, ils attendent désespérément la 2ème tranche pour acheter les alevins et démarrer à proprement parler leur projet. Que s’est-il réellement passé ?

En effet, la coopérative Dounegno composée de neuf (9) membres est spécialisée dans la production du manioc et la commercialisation du gari.

A cela, elle a ajouté  l’élevage des tilapias et des silures dans un étang de 4 mètres sur 3 mètres d'une profondeur de 1,5m avec des récoltes encourageantes à chaque campagne.

Lire aussi : Il a mordu à l’hameçon

Tout va aller plus vite quand la coopérative va bénéficier de l’assistance du projet d'appui au secteur agricole (PASA).

"Ils nous ont aidé à agrandir notre étang. De 4 mètres sur 3, on est passé à 30 mètres sur 15 qu'on a ensuite divisé en deux. Aussi, on a été formé pendant sept jours", témoigne Akakpo Gakpo, président de la coopérative.

En attente d’un prochain décaissement

Sur le site du projet, on retrouve également un puits de 8 mètres de profondeur qui devrait servir à alimenter les étangs en eau au cas où l'eau tarissait dans les étangs.

"Chez nous ici, l'eau ne tarit presque jamais mais par précaution, ils nous ont conseillé de prévoir un puits et c'est ce qu'on a fait", raconte-t-il.

Tout étant prêt, Gakpo et ses huit compagnons témoignent à agridigitale qu’ils attendent la deuxième partie du financement du Projet d’appui au secteur agricole (PASA) pour acheter davantage d’alevins et grilles. Les grilles serviront bien entendu à protéger les étangs.

"Le financement a pris du retard et cela nous a porté un sacré coup pour l’avancement de notre projet. Nous osons croire qu’on aura bientôt gain de cause et que le décaissement sera fait à notre faveur", plaide-t-il.

------------

Anani E. de retour de Bagénopé

 

Votre avis