Le numérique au cœur de la nouvelle révolution verte

Pour la 8ème fois et ce après celle de Kigali en 2018, plus de 2 000 délégués et hauts dignitaires du monde entier dont d'anciens chefs d'État et de gouvernement; ministres de l'agriculture et des finances; Gouverneurs des banques centrales se sont donnés rendez-vous ce mardi à Accra pour discuter de l’avenir de l’agriculture africaine à l’ère du numérique.

Les travaux du Forum pour la révolution verte en Afrique (AGRF 2019) s’ouvrent dans quelques minutes autour du thème : "développer le numérique en tirant parti de la transformation numérique pour créer des systèmes alimentaires durables en Afrique".

Lire aussi : Investir dans l’innovation porteuse de revenus aux producteurs

Les organisateurs veulent amener les Africains à s’appuyer sur les réalités locales, tirer les leçons du passé et surtout se focaliser sur les innovations technologiques pour accélérer le processus de développement des pays en s’appuyant sur le plein potentiel du secteur agricole en accordant une place importante aux jeunes et aux femmes.

"Les ordinateurs et Internet n'existaient pas lorsque les États-Unis ont subi leur révolution verte et les téléphones cellulaires n'étaient plus un rêve si l'Asie transformait l'agriculture. Cela donne à l’Afrique l’occasion de dépasser la trajectoire de transformation agricole du passé et de révolutionner la vie en surmontant l’isolement, en accélérant les changements, en créant des emplois pour l’avenir et en exploitant le succès à grande échelle", confient les organisateurs à agridigitale.

Le Forum prévoit mobiliser des milliards de dollars en investissements agroalimentaires pour les agriculteurs, les PME et le secteur privé ; tripler le commerce intra-régional aligné sur l'accord de libre-échange continental africain ; prendre des engagements fermes en matière de politique et d'investissement pour renforcer la résilience face au changement climatique.

Lire aussi : Un Togolais gagne 10 millions à Kigali

Il est également attendu la création d’une plate-forme destinée à promouvoir l'engagement des jeunes et l'esprit d'entreprenariat ; primer les meilleurs startups (PitchAgriHack 2019), les personnes ou des institutions pour leur contribution exceptionnelle à l'agriculture africaine (prix alimentaire africain 2019).

------------

De notre Envoyé spécial à Accra, Anani E.

Votre avis