Un nouveau centre pour la formation des jeunes

Nommé lundi en conseil des ministres, Directeur Général de l’Agence Education Développement (AED), il est déjà ce mardi, présent sur le site de  Elevagnon (Est-mono) pour l’inauguration du premier d’Institut de Formation en Alternance pour le Développement (IFAD) par le chef de l’Etat.

Lire aussi : Noupokou Dammipi aime faire preuve de pédagogie

Il est prévu au total sur cinq ans, une dizaine dans les domaines de l’agriculture, logistique, transport, numérique et bâtiment.

Ecloserie de Elavagnon

Le premier IFAD déjà réceptionné à Elavagnon (Est-Mono, 60Km d’Atakpamé dans la région des Plateaux) et dont les cours ont démarré depuis le 21 Mai avec un effectif de 60 élèves sera officiellement inauguré dans la journée par Faure Gnassingbé.

Parmi les ouvrages réalisés, il y a un bloc pédagogique de 16 classes et un bloc administratif tous équipés en outils informatiques avec une connexion haut débit, un internat de plus 130 lits, un restaurant de plus 250 places, un complexe sportif.

Selon les prévisions, l’effectif  des apprenants évoluera comme suit : 

Année scolaire 2018-2019, 60 apprenants ; année scolaire 2019-2020, 205 apprenants ; année 2020-2021, 355 apprenants et année scolaire 2021-2022, 415 apprenants.

Lire aussi : 10 IFAD pour recadrer la formation dans le secteur agricole au Togo

A côté de la formation pédagogique, il y a une ferme aquacole dotée d’un barrage sur près de 4 hectares pour alimenter 12 bassins et 6 étangs. On y retrouve également une éclosion une unité de transformation.

Unité de transformation

De façon pratique, les apprenants vont pêcher les poissons et iront dans l’unité de transformation où on va leur apprendre à produire un certain nombre de produits notamment le congelé, le surgelé, le salé, le fumé etc.

Pour être éligible à l'IFAD d'Elavagnon, il suffit d’avoir le Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) et être passionné de l’aquaculture.

Lire aussi : L’IFAD ne formera pas des chômeurs

Outre la formation académique, le projet prend en compte toute la chaîne de valeur (production, transformation et commercialisation). La formation académique sera sanctionnée par un baccalauréat professionnel ouvrant sur les études universitaires.

Il est prévu un incubateur pour les jeunes. Près de 70 hectares sont réservés pour permettre aux apprenants de s’installer et exercer à la fin de leur cursus.

----------

De notre Envoyé Spécial à Elevagnon, ANANI E.

Mots-clés :

Votre avis