Abdou Derman, secrétaire général du syndicat national des pêcheurs du Togo (SYNAPETO)

Jeudi dans la soirée, une forte délégation des acteurs de la pêche (mareyeuses, transformatrices et pêcheurs) conduite par Doseh Legbezé, président fédéral de toutes les associations des acteurs de la pêche s’est entretenue avec le président Faure Gnassingbé.

"Ce qui est certain est que nous allons nous installer peut-être d'ici à début 2020", confie vendredi, Abdou Derman, secrétaire général du syndicat national des pêcheurs du Togo (SYNAPETO) à agridigitale.

Lire aussi : 6 mois après, le port de pêche toujours inoccupé

Les discussions avec le chef de l’Etat ont porté sur les hésitations des acteurs à occuper le nouveau port de pêche. Depuis son inauguration en avril dernier, les premiers occupants se font désirer.

Les acteurs conditionnent leur installation sur les lieux par la mise en place de certains dispositifs comme magasin de stockage des matériels de pêche ; le marché à poissons. Ils réclament également l'éclairage, l'infirmerie et une latrine de plus.

La communauté des pêcheurs est enfin située sur ce qui sera fait. Les installations prioritaires devront être mises en place progressivement. Une première phase d'ici à janvier 2020, la deuxième phase entre juin-juillet et le reste vers la fin de l’année 2020.

"Le Président de la République nous a rassurés que la réalisation des installations est à réaliser progressivement d'ici à fin 2020", souligne M. Derman.

Le nouveau port de pêche faut-il le rappeler est financé par l’agence de coopération japonaise (Jica) et l’Etat Togolais à hauteur de 20 milliards F.cfa.

-------------

FKA

Votre avis