Reeta Roy, CEO de la Fondation Mastercard (image @reetaroymcf )

"J'ai le plaisir d'annoncer dans le cadre du programme #YoungAfricaWorks, nous consacrerons 500 millions de dollars supplémentaires, ce qui porte à 1 milliard de dollars le total de nos engagements en faveur du secteur agricole. Notre objectif est simple. C’est pour rendre visible l’invisible", a déclaré Reeta Roy, CEO de la Fondation Mastercard à la clôture du 9ème Forum sur la révolution verte à Accra.

"L'initiative apportera une importante injection de capital pour soutenir les efforts d'une nouvelle génération de jeunes agro-entrepreneurs qui investissent leurs talents dans l'agriculture et d'autres projets axés sur l'agriculture", s’est félicité le ministre de l’agriculture du Ghana,  Dr. Owusu Afriyie Akoto.

La Banque mondiale de son côté, prévoit investir 50 milliards de dollars dans la transformation de l'économie numérique en Afrique d'ici 2030.

Elle s'est engagée à utiliser une partie de ce montant pour faire progresser l'agriculture sur le continent. La Banque a également annoncé son engagement à augmenter de 25% le financement alloué par pays aux initiatives concernant l'alimentation et la sécurité des petits exploitants agricoles, pour un total de 33 milliards de dollars au cours des 4 prochaines années.

Une coalition de donateurs et de philanthropes comprenant les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne,  l'Australie, la Fondation Bill et Melinda Gates a également annoncé une nouvelle initiative visant à moderniser et à préciser les priorités de la sélection végétale publique dans les pays en développement.

Lire aussi : ‘La croissance des startups africaines, notre défi’

L'initiative du GCRAI "Cultures pour éliminer la faim" fournira aux agriculteurs une nouvelle génération de variétés qui les aideront à s'adapter au changement climatique tout en améliorant les moyens de subsistance des producteurs et des consommateurs.

Les parties prenantes des secteurs privé et public ont pour leur part, souscrit à des engagements de plus de 200 millions de dollars pour développer et renforcer plusieurs chaînes de valeur dans plusieurs pays sur le continent.

Un partenariat Unilever-IDH a consacré 28,6 millions de dollars à des investissements dans des petites et moyennes entreprises (PME) engagées dans diverses activités liées à l'alimentation.

"Je souhaite que chacun à son niveau face preuve de responsabilité en respectant les différents engagements que nous avons pris afin que l'année prochaine on puisse brandir les résultats", exhorte Agnès Kalibata, Présidente de l'Alliance pour la révolution verte en Afrique (AGRA) et secrétaire d'AGRF.

Il reviendra alors aux agri-preneurs des différents pays d’Afrique, de dépasser le cadre des mécanismes de financement nationaux pour s’orienter vers ces organismes prêts à accompagner les projets viables et porteurs.

1 Contribution(s)

  1. Philippe bessin say:

    Bonjour je voudrais savoir si ce financement interresde l agriculture avec A c est a dire l agriculture l élevage .....et si les particuliers pouvaient prétendre a ce financement.nous sommes entrepreneurs dans le domaine porcin.nous sommes interressé de renforcer notre capacité de production

    11/09/2019 12:38:52

Votre avis