Champ de Sorgho

La production nationale annuelle s’élève à 199.000 tonnes, selon les résultats d’une étude nationale sur la carte de potentialités d’emplois des jeunes et des femmes.

Région des Savanes

Le Sorgho est plus produit dans la région des Savanes que partout ailleurs au Togo.

Avec 34,5% de la production nationale, les préfectures de l’Oti, Tône et Kpendjal sont les plus productrices avec respectivement des taux régionaux de production de 32,9%, 21,6% et 21%.

Avec une production nationale annuelle de 26,5%, la région Centrale vient en deuxième position au niveau de la culture du Sorgho.

Au plan régional, le sorgho est essentiellement cultivé dans les préfectures de, Sotouboua et Blitta avec respectivement des taux de production de 45,7% et 32%.

A lire aussi : Artisanat : un créneau très porteur

Région des plateaux

Classée troisième sur le plan national, la région des Plateaux produit annuellement 22% de la production du pays en Sorgho.

Sur le plan régional, il est plus cultivé dans l’Ogou et le Haho avec une production respective de 52% et 25,3%.

Région de la Kara

La région de la Kara, occupe le quatrième rang avec une production annuelle nationale de Sorgho de 17%.

Les préfectures de Kozah, Doufelgou et Dankpen sont les plus productrices de Sorgho sur le plan régional avec respectivement des taux de production de 24,1%, 18,8% et 17,5%.

Les zones de culture de Sorgho sont très diversifiées. On dénombre, environ dix préfectures au Togo qui s’adonnent à cette spéculation.

Au plan national, les préfectures de Sotouboua, Ogou, Oti, Blitta et Tône, viennent en tête, suivies de Kpendjal, Haho, Kozah, Doufelgou et Dankpen.

Pour cette spéculation également, des mesures doivent être prises pour pérenniser cette culture et faire de Sotouboua, Tône et Oti, des greniers de sa production au plan national.

Parmi ces mesures, il convient de citer, le renforcement des capacités matérielles et humaines des acteurs et l’organisation des campagnes de sensibilisation de toutes les parties intervenant dans cette filière.

A dimanche prochain pour d’autres créneaux

Mots-clés :

1 Contribution(s)

  1. Stéphane TAGNAMKE. say:

    Mes félicitations mes frère. Je suis toujours connecter pour avoir les informations du monde agricole de mon pays. Merci à toute l'équipe

    26/08/2018 19:41:02

Votre avis