L’objectif de mettre fin à la pauvreté d’ici à 2030 est menacé

Le rapport signale que "le plus grand nombre de personnes vivant dans l’extrême pauvreté se trouve dans les pays les plus peuplés d’Asie du Sud (Inde et Bangladesh) et d’Afrique subsaharienne (Nigéria, Éthiopie et République démocratique du Congo)".

Avec plus de 170 millions de pauvres en 2015, l’Inde totalise le plus grand nombre de démunis et ce chiffre représente près du quart de la pauvreté mondiale.

Ainsi, dans la région d’Asie du Sud, quatre personnes extrêmement pauvres sur cinq vivent en Inde. Avec un taux de pauvreté de 13,4 % et une population qui atteint pas moins de 1,3 milliard d’habitants, l’Inde compte, en valeur absolue, un grand nombre de pauvres.

Toutefois, la place de l’Inde au rang de pays comptant le plus grand nombre de pauvres dans le monde devrait évoluer dans un avenir proche.

Les projections indiquent que le Nigéria aurait peut-être déjà dépassé l’Inde.

Cette incertitude sur la situation respective du Nigéria et de l’Inde est en partie due au fait que ces pays sont très proches de ce point de basculement.

La Banque mondiale faut-il le rappelé ambitionne mettre fin à la pauvreté dans la monde d’ici 2030.

Si pour certains l’atteinte de cet objectif est menacé, l’institution mondiale se veut toutefois rassurante qu’il faudra tout faire pour que le revenu des 40 % des plus pauvres augmente de 8 % ou plus chaque année.

"En fonction des taux de croissance actuels, les scénarios suggèrent un taux d’extrême pauvreté supérieur à 5 % en 2030", projette –t-elle.  

Pour plus de détails sur la situation de chaque pays, consultez ce site.

Votre avis