L’ancien énarque affirme avoir consacré 12 millions de sa pension de retraite et toutes ses économies à réaliser les maquettes de ses inventions. Dans ce dossier du journal Agridigitale consacré à M. Dangbo, scientifique hors pair, aux parcours académiques qui ne le prédestinaient à tout sauf,  un physicien, il faut bien y croire à un véritable "éclair de génie".

"C’est un don qui s’est manifesté dès les premières leçons de sciences physiques en 4ème ", témoigne-t-il parlant de sa première invention, le vaisseau spatial.

Une solution futuriste aux ouragans  

Le vaisseau spatial est inventé en 1982-1992 et breveté à l’organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi) et à l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi). "Je n’ai pas eu assez de moyens pour maintenir en vigueur ce brevet", regrette-t-il.  

Mais, poursuit l’inventeur, c’est une invention toujours d’actualité destinée à pulvériser ouragan et cyclone comme un jeu d’enfant. Le dispositif est composé de deux ensembles. La 1ère partie rotative est mise en mouvement par un couple de réacteurs classiques d’avion qui porte l’engin à n’importe quelle hauteur.

Ensuite, la seconde partie est fixée deux autres réacteurs d’avion parallèles. "Lorsque l’ensemble est mis en mouvement dans l’atmosphère, l’engin accompli un mouvement de translation. Par rapport aux aéronefs actuels, mon engin ne prend pas appui sur la couche atmosphérique, mais sur son propre coussin aérodynamique. Il est plus sûr que toutes les sortes d’aéronefs actuels", se félicite le physicien.  

Vaincre l’ouragan comme un jeu d’enfant

Le vaisseau spatial permet de lutter contre l’ouragan et tout cyclone. Il explique que "l’ouragan est provoqué par la rencontre d’un courant d’air chaud et froid sur l’océan créant un tourbillonnement qui amasse des nuages sous forme de chapeau qu’on appelle vortex et dans le vortex, il y a un creux qu’on appelle l’œil du cyclone".  

"L’engin qui tourne par l’injection de gaz brulant sera téléguidé jusqu’à l’œil du cyclone.  Si le vaisseau tourne dans le sens des aiguilles d’une montre, on l’oriente vers un ouragan qui tourne dans le sens contraire et on lui fait amorcer un mouvement de descente dans le creux et les gaz d’injection très forts et chauds auront raison du vortex qui sera pulvérisé et le tronc va s’affaisser. Et chaque fois qu’un ouragan menace une île, navire ou océan, cet engin est envoyé dans le vortex et comme un jeu d’enfant, le tour est joué et on évitera des victimes", révèle l’inventeur.

De la maquette à la réalisation

Plus de 30 ans après cette invention, ce qui reste à M. Dangbo, c’est le prototype du vaisseau qu’il présente à ses nombreux visiteurs, parmi lesquels, les étudiants de l’école nationale supérieure d’ingénieurs (Ensi) et de la faculté des sciences (FDS) de l’Université de Lomé (Togo).

"J’ai présenté cette invention partout. J’ai même écrit à l’agence gouvernementale américaine en charge des programmes dans le domaine  spatial, la Nasa (national National Aeronautics and Space Administration) qui a répondu qu’elle a déjà plusieurs propositions et cela m’a découragé", témoigne –t-il.  

"L’humanité comprendra un jour l’intérêt de cet engin. Avec moins d’un milliard, on peut sauver la planète en valorisant mon vaisseau spatial. La nature se sert de moi pour trouver des solutions aux équations les plus complexes", poursuit-il.

A suivre…

 

Votre avis