Le Robot Maskor pour le désherbage

Le désherbage manuel étant toujours très laborieux, la technologie apporte aujourd’hui une réponse très efficace. Cap ce vendredi à Aix-la-Chapelle dans la Rhénanie du Nord, ville frontalière de la Belgique et de la Hollande, située à 70Km de la Cologne.

La 5ème édition de la journée des Champs (Feld Tag) a été célébrée jeudi. Une occasion pour tous les agriculteurs de la région de toucher du doigt les dernières innovations introduites dans l’agriculture.  Le désherbage écologique sans pesticide a été au cœur des échanges cette année.

Lire aussi : Entre Agate et les mauvaises herbes, c’est plutôt un combat de vie

Le désherbage 100% ecologique explique les spécialistes, est une destruction électro physique avec action racinaire sur les mauvaises herbes. Les robots exposés durant cette journée ont la capacité de sélectionner les mauvaises herbes et les envoient une décharge électrique.

Le Robot Maskor, la plus grande admiration

Lambert Nayanté

Equipé d’un système de reconnaissance des mauvaises herbes, MASKOR assure leur destruction de manière autonome. Le Robot autonome pour le désherbage est aussi doublé d’un système ETAROB (accessoires aux tracteurs équipés de Système électrique) et d’un système XPower capable de fonctionner à base du carburant ou du solaire. Par jour, Maskor peut désherber 3 à 5 hectares.

Un grand essai attendu au Togo  

Ce robot est l’ouvre des ingénieurs de l’Université de Aachen en Rhénanie qui ont d’ailleurs reçu le prix de la meilleure innovation. Maskor qui est en train d’être produit en série est également très attendu en Afrique.

"Les premiers essais pourront se faire dans les champs de soja au Togo", a confié Lambert Nayanté, patron de la Société Calafi, invité à cette journée.

"On verra comment implémenter ce système pour les cultures biologique de soja. Les démarches pour des tests sur de grandes superficies au Togo sont en cours. Cultiver bio au Togo permettra d’augmenter considérablement le revenus des paysans et de surcroît faire de notre pays l’un des pionniers de la sous-région en matière de cultures biologiques", a-t-il ajouté.

Le désherbage électrique sans pesticide ni fongicide pour les cultures biologiques grâce aux robots vient à point nommé du moment où des critiques fusent partout sur l’utilisation du glyphosate et de ses retombés sur la santé humaine.

Lire aussi : Le Glyphosate n’est pas interdit au Togo

Le recours au robot permettra d’utiliser moins de produits chimiques qui sont  sources de maladies. Les mauvaises herbes qui sont détruits par des décharges électriques instaurent une vision plus saine des cultures respectueuse de l’environnement.

Mots-clés :

Votre avis