Harouna Kabore (G) et Bernadette Legzim-Balouki

L’occasion a été pour le ministre du Commerce, de l’Industrie, et de l’Artisanat, Harouna Kaboré qui la veille s’était déjà entretenu avec le président Faure Gnassingbé, de vendre les opportunités d’investissements et d’affaires aux opérateurs économiques du Togo.

"Que ces échanges fructueux soient assortis des contrats gagnants-gagnants", a-t-il préconisé d’emblée.

Il a laissé entendre que ce qui fait la force de son pays, c’est la transformation des produits locaux et sa mise en consommation sur le marché local et régional en faveur des milliers de consommateurs.

"Durant ces expositions, vous apprécierez le savoir-faire de nos PME dans les filières telles que le beurre de karité, le pagne tissé, le sésame, le jus de mangue, l’oignon, les produits forestiers non ligneux qui sont prisés par la population togolaises", a-t-il martelé.

Déjà à l’ouverture de la 15ème foire de Lomé vendredi, le ministre Bukinabé a déploré le faible niveau des échanges commerciaux entre les pays du continent estimé à 16% comparé à 70% entre les Etats membres de l’union Européenne.

Selon le ministre Burkinabé, la Foire Internationale de Lomé fait la fierté des opérateurs économique de la sous-région Ouest Africaine.

Lire aussi : A tout seigneur, tout honneur au Burkina-Faso

"La Foire Internationale de Lomé constitue un bel exemple de coopération sud-sud. En effet, les échanges sud-sud on quelques fois tendance à être négliger au profit de ceux entre le sud et le nord. Et pourtant, beaucoup de produits et de services sont à découvrir et à partager au sein de nos Etats", a-t-il souligné.

Il estime que la sous-région est dotée d’atouts importants qu’il revient de mettre en valeur en accélérant la transformation des produits locaux et en développant les échanges commerciaux communautaires.

"Des évènements comme le Foire Internationale de Lomé sont des opportunités offertes à nos opérateurs économiques pour rendre visibles les produits made in Africa", insiste-t-il.

Officiellement, le Burkina est représenté à cette messe foraine par l’Agence pour la Promotion des Exportations du Burkina Faso (APEX-Burkina), la Chambre du Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF), du Cadre Intégré Renforcé (CIR), de l’Agence Burkinabé des Investissements (ABI) et de l’Agence pour le Financement et de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises (AFP-PME).

Votre avis