La veille citoyenne devient un impératif

La veille citoyenne devient alors un impératif ! En prélude d’un atelier régional sur la question, des consultations suivies d’une rencontre nationale sur l’implication de la société civile dans la mise en œuvre du PPAAO ont pris fin ce vendredi à Lomé.

L’initiative s’inscrit dans le cadre d’un processus régional des réseaux d'organisations paysannes et d'organisations de la société civile. La mission au Togo est dirigée par le Sénégalais, Mamadou Cissokho, président d’honneur du Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA).

Il explique que "l’objectif est d’harmoniser les méthodes de veille citoyenne des organisations paysannes et de producteurs de sorte que les résultats attendus des programmes de développement rural en Afrique de l'ouest soient réellement atteints".

Rencontre d'échange ce vendredi à Lomé

"De manière consensuelle, les autorités de la Cédeao reconnaissent l’importance de la veille citoyenne. L'un des éléments fondamentaux du PPAAO était l'implication des acteurs, leur responsabilisation et le renforcement de capacité pour qu’ils jouent pleinement leur rôle et booster les chaînes de valeur économique", indique Mamadou Cissokho, chef de la mission.

Lors du dialogue multi-acteur, le Togo a partagé ses expériences dans la mise en œuvre du PPAAO et la mission quitte Lomé satisfaite.

Lire aussi : Les technologies diffusées par le PPAAO ont touché 225.000 producteurs

"La mission proposera une démarche harmonisée au niveau sous régional permettant à la société civile d’être plus efficace dans ses interventions depuis la conception à la mise en œuvre et au suivi des programmes de développement", a souligné Dr Assimiou Adou Rahim Alimi, coordonnateur opérationnel délégué du PPAAO au Togo.  

Après le Togo, la mission de Mamadou Cissokho mettra le cap sur la Guinée pour le même exercice. Les deux pays pilotes ont été retenus comme modèle pour partager leurs expériences en perspective de l’atelier régional. Le PPAAO bénéficie aux 13 des 15 pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

Votre avis