Balintiya Valentin KONSANA

"Nous informons la population togolaise de se réveiller et de commencer à produire avec les semences certifiées, parce que quand on produit avec les semences certifiées, on augmente son rendement de 40% mais celui qui le fait en triant, réduit son rendement de 40%", explique –t-il.

"On ne peut parler de sécurité alimentaire sans parler de semences certifiées, car toutes les cultures sont programmées à être périmé dans un délai donné maximum de trois ans, alors que nous ne pouvons pas fausser les bases de la production", ajoute –t-il.

Loin d’un argument marketing ou commercial, Valentin recommande à tous les paysans du Togo l’usage des semences produites suivant toute la rigueur de production.

"C’est-à-dire le respect de l'itinéraire cultural, le choix de la parcelle, production avec les semences de base, le respect de la rectification ainsi que le respect de conservation et vente", explique M. KONSANA.

Le gouvernement accompagne la dynamique pour faciliter aux producteurs l’accès aux semences certifiées. Le pays en dispose déjà pour le maïs, le riz et le soja. La base de la production des semences de base est située à SOTOUBOUA dans la région centrale.

 

1 Contribution(s)

  1. Augustin KONSANA say:

    Vraiment ça fera un plus si les producteurs togolais comprennent l'avantage des semences certifiées . En effet pour avoir une bonne productivité, il faux une bonne germination et par conséquent recours aux semences certifiées. Nous faisons appel aux producteurs de semer des semences certifiées il y va de leurs avantage en particulier et de notre pays en général. Réduisons la famine dans notre payspar le semis des semences certifiées. Bravo à valentin KONSANA et à ses collaborateurs.

    03/03/2019 21:43:30

Votre avis