Sereine. La petite bête aquatique du fond de son filet de refuge est tout à fait tranquille. Koffa est pêcheur à Agbodrafo dans la préfecture des Lacs au Togo depuis bientôt une dizaine d’années.

Bien informé sur les espèces interdites de pêche sur le littoral, son premier réflexe a été de faire appel à l’agent de l’environnement de la zone: Yemba.

Quelques minutes après ce coup de fil, Yemba atterrit sur la plage tout en sueur.

Après les constats d’usage, puis, commence le grand rituel.

La tortue est raccompagnée au pas de sénateur, jusqu’à l’océan où sa carapace est fondue dans les vagues d’eau.  Mission bien remplie pour Yemba en présence bien sûr de son témoin, le pécheur, Koffa.

 « Il pouvait ramener lui-même la tortue en mer mais il m’a fait appel pour que j’y assiste aussi et que je puisse envoyer le rapport. Cela le protège de tout soupçon qui pourra arriver après », explique l’agent de l’environnement sans autres détails au reporter du journal Agridigitale qui a aussi assisté à la scène.

Les tortues : espèces protégées

Il existe des espèces interdites de pêche au Togo. Ces espèces pour la plupart sont menacées de disparition et ont été interdites de pêche pour leur sauvegarde et celle de la biodiversité aquatique.

«La tortue fait partie des espèces interdites de pêche. Lorsqu’elle est vivante, on la ramène en mer. Si elle ne vit plus, on l’opère et on enterre tout le corps sauf la carapace qui servira dans le rapport », souligne le fonctionnaire de l’environnement.

Une mission bien assurée

A part les forestiers dont beaucoup ont connaissance, il existe des agents de l’environnement en service sur le littoral. Ils sont chargés de la sauvegarde du littoral et de la biodiversité aquatique.

Ces agents sont chargés de la sauvegarde aussi bien des écosystèmes terrestres qu’aquatiques. Tout est fonction du lieu d’affectation.

Votre avis