Komivi (G) et Komlan

Ce samedi encore, ils rentrent très joyeux après avoir parcouru 5km à vélo à la recherche du poisson. La partie a été fructueuse, et selon leur petit calcul, ils peuvent revendre tout le butin entre 850 et 1200F, l’équivalent d’1 euro ou 2.

Ils relatent que "l’argent de la vente leur permet de subvenir à quelques besoins personnels et le reste est gardé auprès de leur mère pour servir de l’argent de poche pour toute la semaine".  

"Nous étions partis comme d'habitude à la pêche et nous voilà de retour avec joie", lance Komlan, le grand frère en classe de CM1 (cours moyen) qui prépare le vélo pour remorquer le petit frère à rentrer à la maison, lui en classe de CE1 (cours élémentaire).

Les deux jeunes garçons soulignent qu’ils mettent chaque samedi et dimanche à profit pour aller à la recherche de poisson, une manière pour eux d’aider leurs pauvres parents à subvenir à leur scolarité.

Votre avis