Ensuite, il la laisse pourrir pendant 2 semaines pour que la pulpe libère les graines qui seront lavées à la rivière puis séchées. Il faut alors, trois semaines pour obtenir les graines sèches. Trop pénible pour le paysan!

Le jeune togolais, M’bantana GUEMA s’est alors donné le pari fou avec sa startup, Guema Concept de concevoir une décortiqueuse qui réduirait cette pénibilité à 100%. Et ce pari est bien tenu.

La startup a inventé une machine électrique d’une puissance de 7.35 kw qui permet de décortiquer 300 kg de graine de courge (Goussi) par heure séparant donc les enveloppes des amandes.  

Une innovation qui a valu au groupe le premier prix au Salon National de l'invention en 2012.

Outre la décortiqueuse, le groupe a également conçu et fabriqué un extracteur de graines de courges encore appelé broyeuse.

 L’extracteur fonctionne à base d’un moteur  électrique ou à essence d’une puissance de 5.5 Kw et permet de broyer sans détruire les graines de 7 à 10 m3 de courges par heure.

Ces graines sont ensuite rassemblées et stockées dans des récipients où, en contact de l’air, la pulpe se fermente et se détache en 48 heures.

"La broyeuse réduit le travail de trois semaines à deux jours", explique le concepteur à Agridigitale.

Pour acquérir la décortiqueuse, le paysan doit mobiliser  600 mille F et pour la broyeuse, près de 2 millions F.cfa.

Un coût élevé que la startup a bien pris conscience en invitant les bailleurs à un accompagnement financier pour passer à une production à grande échelle et offrir ces équipements à un prix intéressant aux paysans partout en Afrique.

1 Contribution(s)

  1. Gloire mpanga say:

    Bonsoir, il y a pas moyen de venir aussi ici en RDC investir en agriculture? Amicalement! Gloire Mpanga

    13/07/2018 18:41:57

Votre avis