Jardin Botanique et Zoologique du Pr Adjanohoun

Créé en 1970, ce jardin se trouve dans un écosystème complet d'une superficie de 16 hectares dont 12 hectares clôturés avec pour objectif l’éducation et la conservation des espèces menacées.

"Depuis 1994, les aménagements ont été conduits en fonction de cinq objectifs principaux à savoir : rapprocher les cours théoriques de la pratique; la conservation des espèces menacées, la recherche ; la promotion de la médecine traditionnelle et l’éducation environnementale", informe Agbani Pierre, Botaniste, Ethnobotaniste et conservateur du Jardin.

Du point de vue de la biodiversité et sur le plan de la zoo diversité, on y retrouve les poissons, les batraciens, les grenouilles, les reptiles (caméléons, varans, serpents, crocodiles et les oiseaux (70 espèces à part les migrateurs).

Lire aussi : En 2019, la Côte d’Ivoire abritera le congrès mondial de l’IAAS

Agbani Pierre, conservateur du Jardin

Il y a également des mammifères, surtout les espèces menacés notamment les pangolins, galago, les singes à ventre rouge et plat etc.

Au niveau des plantes, toutes les espèces confondues dénombrées sont au nombre de 870 dont 700 espèces autochtones et 170 espèces exotiques. 

"Ici, nous sommes proches de la nature. J'ai aimé la sérénité qui y règne. À chaque point, ils ont pris le soin de bien expliquer l'utilisation et l'importance de chaque plante. J’ai également apprécié de voir les animaux qui y sont conservés et par-dessus tout, on y respire de l'air pure", témoigne Keneth Onou du Nigeria.

Tous les jours de 7h à 18h, le Jardin Botanique et Zoologique du Professeur Emérile Edouard Adjanohoun de l’Université d’Abomey Calavi reçoit des usagers (étudiants, touristes, chercheurs…) venus de toutes les horizons.

---------------

De notre Envoyé Spécial au Bénin, ANANI Etsri

Mots-clés :

Votre avis