Cap des 200.000 tonnes de coton graine à atteindre

La FNGPC composée de 2995 groupements de base, 27 Unions préfectorales et 05 Unions régionales a un nouveau patron cette semaine à l’issue d’une assemblée générale élective tenue à Dapaong (nord-Togo).

Kouroufèï Koussouwè prend désormais pour six ans, les commandes de la faîtière en replacement de Yosso Hodabalo dont le mandat vient de prendre fin.

Lire aussi : Coton : une filière à visage féminin

Le nouveau bureau de 11 membres s’engage à poursuivre le développement des champs écoles, moderniser les pratiques culturales, l’introduction des techniques pour obtenir un meilleur rendement à l’hectare, le choix des semences pour une bonne productivité.

"Je connais bien les défis du secteur. Il nous faut aller vers les producteurs pour les mobiliser à mettre en œuvre les bonnes pratiques culturales afin d'améliorer le rendement", a souligné Koussouwè.

Lire aussi : Voici le bilan de santé du coton dans 06 pays du PR-PICA

Un des principaux chantiers sur lesquels, M. Koussouwè et son équipe sont attendus est le rendez-vous de 2020 où le secteur devra parvenir à produire 200 000 tonnes.

"S'il y a le rendement à l’hectare, nous savons que nous pouvons atteindre la vision du chef de l’État qui est un objectif pour nous autres", a-t-il précisé.

Le secteur cotonnier a enregistré de bons résultats ces dernières années. Entre 2018 et 2019, les résultats de la campagne sont passés de 117 000 à 137 000 tonnes de coton graine, soit une progression nette de 17%. La filière cotonnière contribue à l’économie à hauteur de 4,3% du PIB national.

Mots-clés :

Votre avis