Koami (G), Eliza, Fidèl, Mokpokpo (D)

Nobo Kwaku Mokpokpo, Noukala Koami, Soou Eliza et Tchodie Potobawi Fidèl sont tous 4 ingénieurs agronomes qui ont mis sur pied un concept tout à fait original pour faire développer l’agriculture en milieu urbain baptisé "Urbanattic".

"On s’est engagé à faire une agriculture biologique de proximité pour embellir la ville en luttant contre l’insalubrité. Nous produisons sans utiliser des intrants chimiques. On achète des semences certifiées et on fait des traitements avec des pesticides à base des feuilles de Neem", confie Tchodie Potobawi Fidèl, le chef du groupe à Agridigitale.

Par ce concept, Fidèl et son équipe identifient des dépotoirs sauvages qu’ils assainissent avec des dépolluants pour faire jaillir des potagers sur lesquels ils font de l’agriculture bio.

Une action sociale et environnementale louable

A part les dépotoirs sauvages, Urbanatic identifie également les zones inondables et les maisons abandonnées.

Ils utilisent une technologie (data) qui leur permet d’avoir l’humidité du sol afin de ne pas gaspiller l’eau et le temps.

"Nous rentrons en contact avec les propriétaires avec qui nous signons des contrats. A la fin, nous leur apportons une partie de la récolte", précise Soou Eliza, la seule jeune dame du groupe.

Elle précise que la startup Urbanattic cultive des produits maraichers bios (betteraves, choux, laitues, piments, tomates) qui seront bientôt mis en vente sur le marché via une plateforme numérique en cours de développement.

"La plateforme unique coordonnera toutes ces activités en constituant une base des données fiables sur les habitudes alimentaires de la population et sur l'évolution des cultures etc. Ces données seront mises à la disposition de l'action publique et de tout organisme tel que la FAO intéressée à cette Data", souligne Fidèl.

"Pour bien mener ce projet nous avons besoin du financement. Cela  nous permettra de porter haut le niveau de satisfaction de la population de Lomé, de l'intérieur du pays et pourquoi pas de toute la sous-région", a-t-il plaidé.

   

Que sait-on vraiment de Urbanattic ?

Urbanattic est une plateforme web, cerveau d'un réseau de grenier de ville (chacun adossé à une cuisine partagée) pour la production et le développement du réflexe de consommation de culture biologique. 

La startup fait la promotion de l’agriculture biologique de proximité pour obtenir des denrées saines et de qualité dont le suivi en temps réel du marché est rendu possible par l'utilisation du périmètre desdits greniers.

Chaque grenier rend ainsi visible son stock dont la gestion du grenier devient interactive sur la plateforme. Les utilisateurs auront simplement à s’inscrire sur la plateforme pour avoir accès au grenier le plus proche et avoir leurs produits potagers frais.

Urbanattic (grenier urbain) incubé depuis 4 ans par le WOELAB a déjà installé ces modèles de potagers dans la ville de Lomé, fruit de la transformation complète des dépotoirs. Une initiative très appréciée des riverains.

Pour la startup, c’est leur belle manière de résoudre le problème de prolifération des dépotoirs sauvages et aussi une solution contre l'insalubrité.

Alors imaginez si on arrivait à déployer des potagers dans tout Lomé et dans toutes les villes africaines en proie à l’insalubrité!, lâche le jeune Fidèl.

Votre avis