Accélérée l'inclusion financière dans l'union

Les débats ont porté sur un double objectif. D’abord faire le point des actions menées pour améliorer l’accès des services financiers aux couches vulnérables et ensuite, étudier de nouvelles pistes pour une accélération de l’inclusion financière.

Selon Mme Cina Lawson, ministre des Postes et de l’Economie Numérique, le Togo a mené des efforts louables en termes d’inclusion financière via la finance digitale.

"Du projet AGRIPME à la loi sur l’interopérabilité des services financiers passée au conseil des ministres en passant par ECO CCP, les pouvoirs publics sont en perpétuelles réflexions pour favoriser un accès à tous des services financiers au Togo", s’est félicité Mme Lawson.

"La révolution numérique est en marche",  ajoute Mamady Diakité Directeur Général de Ecobank au Togo à la fin de sa présentation sur l’apport de la finance digitale dans l’inclusion financière.

Pour ce responsable du secteur bancaire, la finance digitale devra augmenter le montant des dépôts au Togo, évalués actuellement à environ 2 000 milliards de FCFA.

"En 5 mois, 4.600 producteurs ont eu accès aux services du Mécanisme Incitatif de Financement Agricole MIFA, le nouveau-né des projets innovants", a souligné de son côté Noël BATAKA, coordonnateur du Mécanisme.

Pour l’ANPGF, "c’est plus 300 PME/PMI et une cinquantaine d’entreprises qui ont bénéficié de la finance inclusive à un montant évalué à environ 9 milliards de Fcfa".

Lire aussi : C’est la semaine de l’inclusion financière

Kossi Tenou (G), Cina Lawson (M)

"On ne peut parler d’inclusion financière sans digitalisation", atteste Tenou Kossi, directeur national de la BCEAO au Togo. Selon lui, les statistiques indiquent que 2/3 des populations de 15 ans et plus ont accès aux services financiers ces dernières années.

En matière d’inclusion financière, la Banque Centrale a mis en place une stratégie régionale de l’inclusion financière. Il s’agit d’un document cadre sur lequel se basera chaque pays pour élaborer sa stratégie Nationale d’inclusion financière.

Au Togo, un diagnostic est déjà fait et une feuille de route élaborée. L’organisation de cette activité se situe dans le cadre de la semaine de l’inclusion financière organisée par la BCEAO, simultanément dans les 8 Etats membres de la Banque.

Votre avis