Cette ligne approuvée par le conseil d’administration de la banque mercredi 27 juin à Lomé est destinée au refinancement d’opérations au titre de la campagne intrants agricoles 2018-2019.

"L’octroi d’une ligne de refinancement à court terme est destinée à renforcer les ressources financières de la CNCAS pour lui permettre de soutenir adéquatement les besoins de trésorerie des fournisseurs d’intrants", explique l’institution bancaire sous- régionale.  

Elle précise que "cette ligne contribuera notamment à l’acquisition d’environ 40 500 tonnes d’intrants, dont 37 500 tonnes d’engrais NPK et urée, ainsi que 3 000 tonnes de semences de riz".

Les dirigeants de la CNCAS ont aujourd’hui mis en route un ambitieux programme de transformation "Synergie 2018-2022" visant à faire de la CNCAS la banque leader dans le financement des chaînes de valeurs agricoles au Sénégal.

Sur les 5 prochaines années, la CNCAS compte porter  son total bilan  à 400 milliards de F.cfa et son Produit Net Bancaire(PNB) à 25 milliards F.cfa.

Le directeur général de l’institution, Malick Ndiaye a récemment martelé que le gros challenge du CNCAS est de réussir la transformation structurelle de l’économie sénégalaise où le secteur agricole à lui seul, pèse 10% du Produit intérieur brut (PIB).

Le CNCAS a aujourd’hui diversifié  ses offres bancaires, notamment  l’accès aux crédits pour  accompagner les projets agricoles incluant la pêche et l’élevage. L’appui de la BOAD vient également à point nommé.

La CNCAS a cette année 2018, 34 ans et compte 34 agences à l’intérieur du pays et le siège à Dakar. Son capital est détenu par l’Etat  sénégalais et la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao).

Votre avis