Cours des céréales sur les marchés

D’abord, le maïs, la principale céréale à la base de l’alimentation au Togo. Il a connu une légère baisse cette semaine par rapport aux deux semaines précédentes.

La moyenne nationale du prix indicatif du bol de 2,5kg est de 424F.cfa contre 429 et 433F, respectivement les deux semaines passées.

Globalement, le maïs est abondant sur tous les marchés des régions, surtout le prix le plus bas est noté dans les plateaux (Amlamé, Anié et Agbonou) où le 2,5kg se négocie à 375F.cfa.

Par contre, la région maritime garde une certaine stabilité avec un niveau des prix qui oscille entre 500 et 550F.cfa.

Sorgho et le Mil

Les deux céréales ont gardé un niveau stable de prix. Si le sorgho dans la région maritime se négocie à 750F.cfa le 2,5kg, le mil par contre est à 1000F et par endroit, à 950F.

Les prix élevés du sorgho ont été notés sur les marchés de Bangéli et de Bassar (région de la Kara/ 800F) et pour le Mil, le record de prix, observé dans les plateaux (1050-1100F. cfa).

L’approvisionnement sur les marchés est moyen sur les 5 régions avec le sorgho et le Mil. La fausse note côté mil est que cette spéculation se fait rare dans les régions centrale et plateaux, d’où le niveau d’ailleurs de prix un peu plus élevé.

Haricot et Gari

En tout cas, haricot marche bien avec le gari. Si dans la région maritime, le gari a gardé une stabilité de prix à 500F.cfa (2,5kg), par contre, le bol de haricot, tourne entre 1400 à 1600F.cfa.

Par contre dans les savanes, le gari se fait toujours rare dans la région marqué par un niveau de prix allant de 750 à 800F.cfa.

Pendant ce temps, le haricot est disponible et tourne autour de 1200F (Barkoissi), 1400F (Cinkassé) et 1300F (Dapaong).

Normal ainsi, que ceux qui quittent la région sud pour le Nord, font une bonne provision du Gari pour tenir l’amitié dans les plats.

Mots-clés :

Votre avis