La recherche très utile

Compilées par thème, les différentes présentations ont porté sur les objectifs, la méthodologie adoptée, les résultats obtenus et les recommandations. Dossier complet du journal agridigitale.

Les activités menées sur la gestion des ravageurs du cotonnier en Afrique de l’Ouest ont porté sur la surveillance des infestations parasitaires en culture cotonnière en Afrique de l’Ouest, la surveillance de la perte de sensibilité aux insecticides chez les insectes ravageurs du cotonnier dans la sous-région, les méthodes et stratégies de protections phytosanitaires et les menaces potentielles liés aux ravageurs en culture cotonnière africaine dans le contexte des changements globaux.

Lire aussi : Pourquoi les rendements prévus par les chercheurs ne sont jamais atteints dans les exploitations ?

Quant à la gestion de la fertilité des sols et des itinéraires techniques en culture cotonnière, les recherches ont porté sur l’évaluation de deux nouvelles formules d’engrais en zones de culture cotonnière en Afrique de l’Ouest et du Centre, la contribution de la culture cotonnière à la sécurité alimentaire avec le cas précis du maïs en Afrique de l’Ouest et du Centre, l’étude de la rentabilité des nouvelles formules d’engrais et les techniques de transplantation du cotonnier.

Les chercheurs se sont aussi penchés sur l’amélioration variétale du cotonnier en Afrique de l’Ouest et perspectives en évaluant le comportement de variétés des pays du PR-PICA durant la campagne écoulée.  

Agenda chargé pour la campagne 2018-2019

La présentation des résultats des différentes recherches meublée de discussions auxquelles ont participé tous les acteurs du coton a permis d’émettre des recommandations qui servent de perspectives et de cahier de charges pour le groupe d’experts et les acteurs impliqués dans la recherche-vulgarisation.

Entre autres, la poursuite de la surveillance parasitaire, de la recherche de nouveaux produits et de nouveaux programmes, des techniques de transplantation, la mise en place des programmes intégrant les biopesticides en tenant compte du spectre d’efficacité et la conduite des tests pilotes de nouveaux programmes chez les producteurs en collaboration avec les sociétés cotonnières et les firmes agro-pharmaceutiques, l’intégration des analyses de sols dans les différentes zones du programme et l’établissement de la carte d’identité génétique moléculaire des variétés des pays du PR-PICA sont inscrits à l’agenda du collège des chercheurs.

Lire aussi : Pierre Silvie plaide pour le partage des données agricoles

La recherche très utile pour la filière

Hors du cadre des chercheurs, les institutions de recherche ont été priées de faciliter le transfert de matériel entre pays. Il est suggéré aux sociétés cotonnières aussi d’intégrer les trois formules d’engrais enrichies au calcium et au magnésium pour les prochaines campagnes et de renforcer le suivi des parcelles coton et céréalières pour détecter les infestations précoces des chenilles légionnaires.

12e Réunion bilan au Bénin

Les différentes recommandations et perspectives émises suite au bilan du collège des experts seront prises en compte au cours de la campagne prochaine de 2018-2019 et le bilan sera présenté à la 12e réunion bilan en fin de campagne qui s’ouvrira demain dans la capitale béninoise.

Les travaux porteront sur : déroulement de la campagne cotonnière 2018/2019 dans les pays du PR-PICA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Sénégal et Togo) ; Gestion des ravageurs du cotonnier en Afrique de l’Ouest, campagne 2018/2019 ; Gestion des ravageurs du cotonnier en Afrique de l’Ouest, campagne 2018/2019 ; Gestion de la fertilité des sols en culture cotonnière en Afrique de l’Ouest, campagne 2018/2019 ; Amélioration variétale du cotonnier en Afrique de l’Ouest et perspectives, campagne 2018/2019. 

-----------

Envoyé Spécial à Cotonou, SANDALI PALAKIYEM

Mots-clés :

Votre avis