Kokouvi Gbetey Akpamou,

"Le forum sera un cadre de concertation des principaux acteurs qui interviennent dans la conservation. Il est d’autant plus important puisque dans certaines localités, des velléités liées à la conservation des aires protégées sont toujours d’actualité. Les populations ne comprennent pas encore les bénéfices qu’elles peuvent tirer de la conservation de la biodiversité," explique Kokouvi Gbetey Akpamou, Directeur des études et de la planification du Ministère de l’Environnement, de Développement Durable et de la Protection de la Nature (MEDDPN).

Lire aussi : Notsè relance le débat sur les aires protégées

"Le gouvernement compte organiser ce forum national pour que tous les acteurs se retrouvent pour exprimer leurs inquiétudes et voir comment ensemble, on peut unir nos efforts. Il y a eu un passé lourd qui a quelque peu affligé les populations et aujourd’hui, elles sont un peu braquées quand on leur parle de ces aires protégées-là", renchérit Eric Awougnon, point focal du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) au Togo.

Lire aussi : Pourquoi l’Etat s’inquiète-t-il plus pour les animaux que pour les hommes ?

Le premier forum sur les aires protégées sera une belle occasion pour faire comprendre aux populations réticentes qu’aujourd’hui, les aires protégées sont incontournables pour leur survie et que la gestion qui a été faite dans le temps, ce n’est pas elle qui est encore à la mode.

1 Contribution(s)

  1. VIVITI kommi say:

    L'ONG GEPIB est membre du réseau national des forets communautaires du Togo, et représente ce réseau dans la région maritime, voudrais rassurer les deux points focaux (aires protégées, et FEM) et le Ministère de l'environnement qu'à partir du réseau le Togo peut atteindre son taux de couverture végétale de 30% . Merci Le Directeur Exécutif de GEPIB VIVITI Kommi

    09/05/2019 21:31:33

Votre avis