Orphée Togbetse, patron de Togo Trade Hub

A bord d’un taxi-bagage allant de ville en ville, Kossi Orphée Togbetse a réussi à faire imposer dans les grands rayons américains du gari, Tapioca, huile rouge, manioc, haricot etc. made in Togo.

Face à une demande de plus en plus forte et un marché très exigeant en termes de qualité des produits et surtout de l’emballage, Orphée a monté sa société Togo Trade Hub &Standard Corp, spécialisée dans la vente des produits agro-alimentaires et le contrôle de qualité et de normes.  

Sur un marché presque concurrentiel, Togo Trade Hub propose divers services : emballage unitaire, groupage, fourniture d’usine clé en main et d’équipements agricoles etc.

Son seul rêve en rencontrant vendredi l’équipe du journal Agridigitale, c’est faire davantage connaître les produits locaux togolais sur le marché international, surtout américain et avoir un grand dépôt à New-York afin d’envahir tous les Etats-Unis avec les produits togolais.

"Toutes les certifications sont déjà là, on a aussi le label qualité", a-t-il lancé tout confiant.

Il espère du gouvernement togolais un appui institutionnel et de l’organisme américain USAID pour faire davantage prospérer les affaires entre les deux pays.

Les premiers pas au Togo

L’aventure a commencé il y a 10 ans avec le ministère de l’agriculture, le ministère du développement à la base et le ministère du commerce. Nous avons fait des formations itinérantes avec l’appui de l’ambassade des USA à travers l’USAID.

De Lomé à Dapaong, nous avons fait plusieurs formations en collaboration avec l’ITRA (Institut Togolais de Recherche Agronomique) dans le domaine de la transformation, de l’équipement agro-alimentaire.

Nous avons montré qu’elle était l’urgence pour le gouvernement d’asseoir une politique de transformation de nos produits. Les jeunes ont compris et se sont lancés dans la transformation.

Les premiers produits sortis de nos formations ont reçu l’adhésion populaire des consommateurs américains. Nous avons participé à plusieurs foires AGOA qui nous ont permis de voir les opportunités qui existaient sur ces marchés pour nos produits.

Convaincu de ces opportunités, nous avons décidé de nous déplacer sur ce marché en tant que entreprise. C’est ce qui justifie notre installation sur le marché américain.

La naissance de ROYAL K. TRADERS

Dans les premières années, nous avons fait des prospections et nous avons vu que certains produits ont commencé déjà à être bien appréciés surtout les spéculations comme l’huile rouge, le gari et le tapioca togolais.

C’est sur ces produits phares que nous avons installé une base commerciale pour développer d’autres produits. Les gens apprécient beaucoup les produits d’origine togolaise. La recherche de ces produits ont fait que nous sommes beaucoup sollicités en tant que distributeur de ces produits.

Ça fait que quand nous amenons d’autres produits par effet de boule de neige, ils entrainent d’autres produits et de files en aiguille nous avons agrandi notre marge sur le marché américain.

Lorsque nous avons réussi à asseoir cette expertise sur le marché américain, nous nous sommes dit que le travail n’est pas fini.

TOGO TRADE HUB: ses missions

Avec cette belle réussite, nous sommes revenus au pays pour accompagner les entrepreneurs dans la présentation de leurs produits.

Il fallait donc installer au niveau du Togo un pont, une interface pour permettre à ceux qui ont besoin de nos services pour être sur le marché américain de pouvoir avoir un accès immédiat à ces services. D’où la création de Togo Trade Hub.

Nous voulons apporter une touche particulière en ce sens que nous faisons une intégration de service qui va de l’assistance à la production, l’équipement pour la transformation, l’assistance à l’emballage et l’aide à la commercialisation. 

Pour parler de la production, nous venons en termes de conseils pour rediriger un peu comment faire agir sur les compétences pour que cela ait une répercussion positive sur le marché en mettant l’accent sur la culture Bio pour pouvoir avoir de l’impact sur le marché.

Nous travaillons avec au-moins 90% des transformateurs togolais et 40% de ceux qui travaillent avec nous exportent déjà aux USA.

Le défi de l’emballage

Côté  emballage, il y a encore beaucoup de choses à faire au Togo et notre groupe a l’expertise en la matière et accompagne tous ceux qui désirent exporter sur le marché américain.

Nous leur apportons de l’expertise, des conseils techniques, nous faisons la conception des emballages que nous envoyons à l’usine pour la production des emballages répondant aux normes internationales.

Nous pouvons même faire la topographie de l’emballage pour en faire un effet marketing positif pour le produit. En matière de marketing, nous disons que l’emballage fait vendre deux fois plus que le produit.

Besoin d’un appui institutionnel

Malgré tous ces exploits, le chemin a été très difficile. Aujourd’hui, nous avons d’un appui institutionnel du gouvernement pour améliorer le cadre de nos partenariats avec les différents opérateurs économiques.

Nous sommes une interface pour tous les produits togolais. Les entreprises peuvent collaborer avec nous pour non seulement garantir la qualité des produits exportés mais aussi sécuriser la fiabilité de leurs produits.

A l’endroit de l’ambassade des Etats-Unis au Togo qui déjà nous accompagne, nous aimerions bien avoir un partenariat privilégié avec  l’USAID pour aider le Togo à pouvoir être davantage présent sur le marché américain au même titre que le Sénégal, Bénin et le Mali.

Mots-clés :

Votre avis