Yoma Baka, Directeur général de l’ANPC

Les dégâts sur les cultures ont été incalculables : 1.763 ha de riz et 698,5 ha du maïs détruits par les eaux selon une évaluation faite par le gouvernement et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Les fortes précipitations courant Septembre et Octobre 2018, couplées au débordement du barrage de Kompienga au Burkina-Faso ont entrainé des inondations dans les préfectures de Kpendjal et de l’Oti.

La FAO porte aujourd’hui assistance aux cantons sinistrés avec une enveloppe de 41 millions 450 mille F.cfa pour faire face à la résilience des populations sinistrées. Très bonne nouvelle pour les victimes moins d’un an après les dégâts.  

Lire aussi : La FAO annonce 1 million de dollars pour le Togo

L’'Agence nationale de la protection civile (ANPC) fait partie des partenaires retenus par la FAO pour renforcer les capacités de tous les acteurs des cantons sinistrés sur la gestion des risques de catastrophes.

Yoma Baka, Directeur général de l’ANPC dans un entretien à agridigitale note que les saisons pluvieuses au nord-Togo ont toujours été des moments cauchemardesques mais rassure sur la mission dévolue à son institution pour faire face aux risques et catastrophes.

"Nous rassurons la population que nous ferons de notre mieux pour vite réagir en cas de catastrophe. L'ANPC se met aux aguets au jour le jour pour toute éventuelle catastrophe. Aujourd’hui, nous avons un maillage de notre personnel sur toute l’étendue du territoire. On remercie le gouvernement qui a fait un recrutement de plus de 200 personnes pour assurer ce maillage", souligne –t-il.

 Outre la direction générale à Lomé, l’ANPC a une Direction régionale sud basée à Atakpamé avec une antenne à Kpalimé et une autre à Aného.

La direction régionale nord est basée à Kara avec une antenne à Dankpen et une autre à Dapaong. "Ce sont des préfectures à risques qui ont été ciblées pour la mise en place de ces antennes en vue de faciliter une prompte intervention", explique M. Baka.

Mots-clés :

Votre avis