Faure Gnassingbé (crédit photo présidence togolaise)

Lundi à Beijing, en marge du sommet, le chef de l’Etat, s’est entretenu avec Luo Quinzheng, patron de China Africa Machine, leader mondial de machines agricoles.

Lire aussi : A l’Afrique, j’offre 60 milliards de dollars

Constructeur de tracteurs en Chine,  China Africa machinery Corporation du groupe YTO (CAMACO-YTO), a déjà à son actif 4 millions de machines agricoles dont des tracteurs de 18 à 400 CV.

Lire aussi : La mécanisation agricole, un concept assez mal compris

En Afrique, la marque CAMACO-YTO est présente en Côte d’Ivoire, Nigeria et Cameroun et le groupe s’intéresse au marché togolais, notamment accompagner le gouvernement dans son nouveau plan national de développement indexé au programme national d’investissement agricole, de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN).

M. Quinzheng a souhaité installer au Togo une usine d'assemblage au niveau *SKD comme un système complet intégré de mécanisation agricole allant des équipements de préparation du sol (tracteurs avec ses attelages) aux machines de transformation des produits agricoles en passant par des équipements post récolte.

Lire aussi : Un tracteur pris dans les savanes est 3 fois moins rentable dans un même délai dans le Kloto

Luo Quinzheng explique au chef de l’Etat que la particularité de son groupe est qu’il produit des machines adaptées aux sols, climats et autres spécificités de ses clients.

"Ce qui est une grande valeur ajoutée et de nature à favoriser l’accroissement de la productivité des filières porteuses tel qu’envisagé par PND", se félicite la présidence dans un communiqué.

CAMACO-YTO intègre aussi dans son projet la formation et la mise en place d'un dispositif de service après-vente et de maintenance des équipements.

Lire aussi : En attendant l’effectivité de la mécanisation, la culture attelée bat son plein

"Le Togo fait beaucoup d’efforts dans le secteur agricole. Des espaces sont disponibles pour développer l’agriculture et nous avons de l’expérience en mécanisation de l’agriculture qu’on peut mettre au profit du pays’, a indiqué  Kinf Zhang, Directeur Afrique de l’Ouest du groupe qui pense que le Togo reste un marché à conquérir.

Toutes ces explications ont rassuré le chef de l’Etat qui a aussitôt instruit les équipes à entamer très rapidement des négociations en vue d’accélérer l’appui que peut apporter cette société à la promotion d’une agriculture moderne, prospère, verte et pourvoyeuse d’emplois massifs.

Lire aussi : Est-ce que vos tracteurs peuvent faire des buttes d’ignames ?

Fondé en 1959, YTO est le premier constructeur de tracteurs en Chine et leader mondial. Son expertise sera utile au Togo pour réussir la mécanisation de l’agriculture togolaise.

L’agriculture représente 40% du PIB et reste un secteur à fort potentiel qui occupe 70% de la population active.

*SKD/CKD est un régime préférentiel d’avantages fiscaux accordés au moment de l’importation d’un produit démonté et composé de sous-ensembles (SKD) ou d’un produit complètement démonté (CKD).

1 Contribution(s)

  1. Brice Gomassi say:

    Il n'existe pas de mauvaises culture, mais il existe de mauvaise technique agricole. Le defit actuel du monde est de parvenir a faire une agriculture SANS LABOUR dans un sol vivant.. Toutes autres systheme agricole portera ces fruits les premieres annees ,mais finira par degrader completement la terre et rendre le sol completement steril.. Aujourd'hui la machine agricole est cette machine qui permets de semer dans le couvert vegetal et facilite la recolte sans persticide sans deserbant.. Ca marche ,il est moins cher ,il lutte contre l'erosion, resonne vie au sol .. SEMI SANS LABOUR SOUS COUVERT VEGETAL avec des semmences local ..tout le reste c'est purement de la meconnaissance et du succide pur et simple de la population mondiale, c'est un fait..

    04/09/2018 12:25:18

Votre avis