Belle expérience à partager avec les producteurs

De retour au pays, il s’est installé à Sotouboua (région centrale), sa terre natale pour mettre tout son savoir-faire à la disposition du monde rural. La multiplication des plantes à tubercules explique –t-il "est une manière simple d’obtenir de nouveaux rejets  à partir d’une partie de la plante".

"Cette technique consiste à sélectionner la bonne variété de la plante résistante aux aléas climatiques et aux ravageurs pour ensuite la diffuser à travers sa multiplication", souligne l’entrepreneur agricole.

Une vision grande de l’agriculture

Omer Atossou Gnizim

Il conseille aux producteurs d’avoir de meilleures variétés de plantes à tubercules pour la productivité et aussi pour maintenir la variété. Tout en se montrant disponible pour partager son savoir-faire, il ne perd pas de vue ses propres projets dans le domaine pour impacter le secteur de l’agriculture au Togo.

"Cette année, nous prévoyons déjà emblaver 05 ha pour notre propre production. Le marché existe et aujourd’hui nous n’arrivons même pas encore à satisfaire notre propre localité. Il nous faut des moyens solides pour faire plus de multiplication afin d’en avoir nous même pour notre espace", révèle –t-il à agridigitale.

Dans sa région à Sotouboua, 788 producteurs avec une superficie de 1689 ha adhèrent déjà à l’initiative d’Omer et les résultats sont bien au rendez-vous.

Pour la nouvelle campagne agricole, il projette faire 3.500 tonnes de soja bio contre 2.320 tonnes l’an dernier. Sa technique porte des fruits en termes de rendements et les producteurs peuvent s’en inspirer.

Mots-clés :

Votre avis