Sa startup, Tanko Timati produit et commercialise depuis peu, des purées de tomates fraiches pour le marché local et régional.

"Mon principal défi aujourd’hui, c’est de mettre sur le marché un produit qui correspond à la bourse du ménage modeste, une purée de tomates qui puisse coûter entre 150 et 200F", a-t-il confié à Agridigitale.

Quels retours aviez-vous des consommateurs de vos produits ?

Nos produits sont très appréciés par les consommateurs compte tenu de la qualité. Nos produits sont naturels, pas de conservateurs et sans additifs chimiques et peut être conservé sur une période de 2 ans.

Le prix est aussi à la portée de la bourse des togolais.  Par exemple, la bouteille de 33cl de purées de tomate est à 350 FCFA.

Outre le marché local,  Tanko-Timati est présent sur d’autres marchés ?

Tanko Timati est vendu beaucoup au Togo et le Mali. A part les deux pays, nous avons commencé à vendre au Burkina et au Niger.

Nous venons de conclure le contrat de distribution sur le Bénin et sur une partie du Nigeria et nous sommes en train de discuter le contrat de la Côte d’ivoire. C’est dire que d’ici les prochaines années, notre purée de tomate made in Togo sera disponible dans tous les pays de la sous-région.  

Pensez-vous à revoir les prix à la baisse pour les ménages modestes ?

Bien sûr que si ! Nous envisageons étoffer la gamme de produit pour la marque Tanko Timati en introduisant sur le marché un format de 33cl qui va couter entre 150 à 200FCFA pour permettre aux familles qui ont des revenus modestes d’avoir accès à notre produit. Nous comptons également introduire des concentrés de tomates et aussi de la purée de tomates de format 5 Litres et étendre notre réseau de distribution à l’international.  

En résumé, notre challenge c'est de mettre sur le marché un produit qui correspond à la bourse du ménage modeste, une purée de tomate qui puisse couter entre 150 et 200F.

Ensuite, un produit qui correspond aussi aux besoins des restaurateurs (5l, 20l).

Ces deux défis entrainent un autre challenge qui est de lever 200 à 250 millions de F pour mettre en place une unité de production plus performante qui va produire plus rapidement et qui va pouvoir produire les petits formats à mettre à la disposition des particuliers à revenu modeste. 

1 Contribution(s)

  1. Kokou KATON say:

    Juste pour vous dire courage et de rester serein car le meilleur devant

    13/07/2018 13:03:09

Votre avis