Une délégation ministérielle composée des ministres Ouro-Koura Agadazi et Ninsao Gnofam, respectivement en charge de la pêche et des Travaux publics (TP) a visité le site à Baguida dans la journée de ce vendredi.

" 70% du délai déjà consommé et les travaux exécutés à 65%, ce qui est d’une performance rare. Nous avons bon espoir que le chantier sera réellement livré dans le délai et sera l’un des ports de pêche les plus modernes de la côte’, a indiqué Ninsao Gnofam à la fin de la visite.

Les travaux du nouveau port de pêche sont cofinancés par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) à hauteur de 14,4 milliards FCFA et par le Togo qui apporte 2,1 milliards FCFA.

Le nouveau port de pêche est construit sur une superficie de 7 hectares. A termes, l’ouvrage aura une capacité d’accueil de 300 pirogues et équipé d’infrastructures adéquates de débarquement, de conservation et de vente de poissons. 

 La pêche a une place importance dans l’économie nationale. 

Elle emploie plus de 22 000 acteurs et contribue à plus de 4,5% du PIB du secteur agricole avec une production annuelle moyenne de 20 000 tonnes, soit 80% de la production nationale estimée à 25 000 tonnes.

Mots-clés :

1 Contribution(s)

  1. koffi DOSSOU say:

    Bonjour, Je suis un jeune marin togolais et je voudrais avec un grand enthousiasme laisser mon commentaire. Je suis très intéressé par cette grande innovation qu'est la construction du nouveau port de pêche, mais la question que je pose est celle-ci: va-t-il se limiter uniquement sur la pêche aux pirogues? Ou bien abritera-t-il des navires destinés á la pêche industrielle pour la promotion de l'emploi des jeunes togolais?

    20/07/2018 16:19:30

Votre avis