Éleveur Touareg

Peulhs, Touaregs et arabes passionnés d’élevage ont pour cette 18ème édition du festival honoré leur présence avec leurs troupeaux à Ingall.

"La contribution de la femme à la résilience des communautés pastorales" est le thème retenu pour cette 18ème édition du festival.

Le premier ministre du Niger, Brigi Rafini ouvrant les festivités a salué l’engagement de la femme pastorale qui œuvre inlassablement à récréer la vie dans ces zones difficiles en prenant en charge tous les besoins liés à la famille.

Pour ce festival qui prend fin lundi, les éleveurs participants feront profiter à leurs troupeaux les pâturages riches en sels minéraux de la vallée d'Irrazhere, dans la région d’Ingall.

En plus,  la Cure salée permet aux différentes communautés pastorales, après une année de séparation, de renouer des liens d'amitié ; célébrer des mariages ; se faire établir des pièces d'Etat civil etc.

Pour un pays qui a un cheptel plus de 36 millions de têtes estimées à plus de 700 milliards F.cfa, l’élevage est en bonne place dans la politique de développement de l’économie.

Le secteur vient en deuxième position après l’agriculture et contribue à 12% du PIB national et 35% du PIB agricole.

Selon l’agence Chine nouvelle (Xinhua), la vente des produits de l'élevage au Niger, place ce secteur en seconde position après l'uranium, la principale ressource d'exportation du pays. 

Mots-clés :

Votre avis