Surtout pour ces femmes commerçantes qui investissent ces zones rurales à la recherche des produits agricoles pour venir revendre en milieu urbain, elles sont exposées à de nombreux risques dans le transport.

Agridigitale a mené une enquête dans diverses localités du pays auprès des transporteurs et des personnes transportées pour en connaître les causes et les conséquences de ces faits qui sont devenus une habitude et qui n’en est plus une inquiétude pour les acteurs.

 Des causes diverses mais communes

Le transport des personnes et des marchandises dans les véhicules de transport de marchandises et le transport des personnes par les véhicules de marchandises ne sont un plaisir ni pour les transporteurs, ni pour les personnes transportées.

Même si ces deux acteurs ne sont plus inquiétés, le début ne leur a pas été facile.

Le manque de véhicules adaptés empruntant les mêmes voies que ces engins de fortune

La majorité des personnes transportées déclarent n’avoir d’autres choix que ces véhicules. Selon ces derniers, soit à cause de l’état de la route ou du fait de la faible densité du trafic, les conducteurs des véhicules de transport de personnes ne se rendent pas à certaines destinations.

Dans d’autres cas, ils existent mais sont insuffisants. Ils sont donc obligés d’utiliser les services de ces véhicules.

Difficile de séparer une commerçante de ses marchandises

Certaines destinations ne sont réservées que pour le commerce. Dans ce cas, toutes les commerçantes disposent des marchandises ou en achèteront à leur retour et pour ce faire, il n’est pas question de séparer les commerçantes de leurs marchandises.

Ces dernières sont obligées de monter à bord de ces véhicules de transport de marchandises. Dans d’autres cas, il existe bien des véhicules de transport de personnes et de marchandises mais ceux-ci ne peuvent transporter tous les bagages au cas où chaque passager en dispose suffisamment.

Réduire au maximum le coût de transport

Le coût de transport a un impact non négligeable sur le prix de revient des produits et le profit réalisé par les commerçants.

Dans la recherche de profit maximal, les commerçants préfèrent embarquer dans les véhicules de marchandises avec leurs marchandises où le prix de transport est plus ou moins négligeable comparativement aux véhicules de transport de personnes.

Diverses conséquences pouvant aller à la perte en vies humaines

Le transport simultané des personnes et des biens par les véhicules de marchandises est un risque énorme pour les acteurs de ces faits.

Même ces actions ne sont pas punies en milieu rural par les services compétents, ces derniers sont victimes des faits quotidiens qui n’en disent pas trop. D’abord, on dénombre des accidents soit en montant ou en descendant ces véhicules qui sont de niveau un peu plus élevés.

Ensuite lors des accidents de circulations, ces derniers sont plus exposés à la mort.

Enfin, selon plusieurs témoignages, les femmes sont victimes d’harcèlement sexuel soit de la part des apprentis du chauffeur, soit des hommes avec qui elles partagent les véhicules.

Sensibiliser pour un retour à la norme

Le phénomène devient de plus en plus récurrent surtout en milieu rural et si rien n’est fait, on assistera à des situations difficiles.

Il est donc du devoir de toute personne ou juridiction habilitée à le faire de sensibiliser les acteurs pour un retour à la norme.

Mais avant tout, des portes de sortie ou solutions doivent leur être proposées  pour s’assurer du changement de comportement.

Votre avis