Une culture de rente très porteuse

Celles qui s’y intéressent apportent seulement de l’aide à leur mari dans la récolte et dans les opérations post-récoltes.

L'Unité Technique Café-Cacao (UTCC) veut y mettre fin et incitant davantage de femmes à être des exploitants du café-cacao.

Elle a mis au point un projet de formation des femmes productrices de café-cacao qui a bénéficié de l’appui financier du Projet d'Appui au Secteur Agricole(PASA).

La formation va bénéficier à une centaine de femmes productrices de toutes les zones de production de café-cacao au Togo.

Mercredi à Amou-Oblo (région des plateaux), les femmes venues des préfectures de Wawa, de Blitta, d'Akébou et d'Amou ont débuté leur initiation aux techniques de productions.

Botsoé Jérôme KOUDOYOR, Technicien formateur suivi-évaluation à l'UTCC explique que les participantes retenues pour la formation sont âgées entre 20 et 40ans, disposent d’une parcelle de 0,5 à 2 hectares et ne figurent pas sur la liste des bénéficiaires du PASA.

"À la fin de la formation, elles bénéficieront de 875 sachets qu’elles iront remplir et par après, on va leur distribuer des cabosses pour qu’elles se lancent à leur tour dans la production du café-cacao", a-t-il ajouté.

Anani Etsri depuis Amou-Oblo pour Agridigitale.

Mots-clés :

Votre avis