Kossi Assimaïdou (G), Sélom Klassou (C), Coami Tamegnon (D)

Le chef du gouvernement togolais, Komi Sélom Klassou en s’adressant vendredi à Lomé, à l’ouverture d’un atelier sur l’appropriation du Plan national de développement (PND) s’est voulu très clair à l’endroit des participants, notamment, le secteur privé.

Lire aussi : A l’Afrique, j’offre 60 milliards de dollars

"Fort de l’adage qui dit, je cite : premier arrivé, premier servi, je voudrais exhorter l’ensemble du secteur privé togolais à identifier et élaborer rapidement des projets mûrs, attrayants, bancables et gagnants-gagnants à soumettre à nos partenaires chinois dans le but de mieux profiter des 60 milliards de dollars ‘proposés pour être déposés dans la cagnotte du continent africain tout entier", a déclaré M. Klassou.  

Il a exhorté le secteur privé à continuer à jouer son rôle de moteur de la croissance économique du pays et à être créateur d’emplois massifs et décents.

Lire aussi : Savoir où investir en agriculture pour rentabiliser

Vue des participants de l'atélier

En réponse, le président du Conseil national du patronat (CNP-Togo), Laurent Coami Tamegnon a exprimé que l’appel est bien entendu par les opérateurs économiques qui s’engagent à identifier les domaines d’investissements porteurs.

"C’est justement pour cette perspective que le patronat a élaboré le guide d’investissement dans le secteur agricole au Togo", a-t-il fait savoir.

Lire aussi : La Chine va construire un parc agro industriel à Akodessewa

Gouvernement et opérateurs économiques se mobilisent ainsi pour rapidement soumettre au partenaire chinois de grands et ambitieux projets pour capter une partie de la manne promise et lancer le développement du Togo en lien avec le PND. 

Le PND priorise en son axe2 de développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives.

Mots-clés :

Votre avis