Protéger l'écosystème marin

Le Togo appui et défend à son tour, les positions du Japon sur les questions internationales, notamment, sur la lutte contre la chasse des baleines. C’est de bonne guerre.

Même si l’annonce du Japon en décembre dernier de reprendre la chasse commerciale de la baleine et de quitter la Commission baleinière internationale (CBI), suscite autant d’indignation et de tollé dans les rangs des défenseurs de ces cétacés, le Togo garde une prudence et adopte une posture très mesurée.

"Concernant la chasse des baleines, le Togo a été toujours au côté du Japon pour soutenir toutes les idées et approches de solution que le Japon émet dans le cadre de la protection de la baleine", indique vendredi, le ministre togolais de l’agriculture, Ouro-Koura AGADAZI.

Il précise que cet appui va notamment de "la mise à disposition de la viande de la baleine à des fins de recherche scientifique, de la santé ou dans bien d'autres domaines".

Ces arguments de Tokyo de chasser les baleines à des fins scientifiques ou commerciales sont battus en brèche par certains défenseurs qui trouvent par la même occasion regrettable sa décision de se retirer de la CBI en charge de protéger les baleines contre l’ensemble des risques.

Autre presse : Le Japon va reprendre la chasse commerciale des baleines

Peu importe la diversité des opinions sur la question de la chasse des baleines, ces espèces méritent une meilleure protection pour la sauvegarde de l’écosystème marin.

Mots-clés :

Votre avis