Oyétounde Djiwa

Mais à ce jour, seules 600. 000 tonnes de fruits sont produites par an et presque la moitié est perdue.

"Pour que ce secteur soit un véritable pourvoyeur d'emplois et de richesses, il faut améliorer le circuit de transformation et de conservation ainsi que les réseaux routiers", a recommandé jeudi Oyétoundé Djiwa, chargé de programme au bureau de la FAO au Togo.

Pour M. Djiwa, la filière fruit dispose de potentiel et ne nécessite que d’être améliorée.

Les fruits représentent une grande importance tant sur le plan nutritionnel, économique que sur la santé. Ils sont source de vitamines et sont aussi des antioxydants.

Le Togo a par exemple importé en 2017 une importante quantité de fruits et légumes estimée à 8.385 tonnes et en a exporté jusqu’à 30. 265 tonnes. L’importation et l’exportation sont respectivement évaluées à 1,4 milliards et 4,5 milliards F.cfa.

Votre avis