Une cagnotte de 50 millions F.cfa

Cette initiative est concrétisée par la première édition du prix «J’NOV» organisée à l’intention des jeunes de 15 à 35 ans qui constituent 33% de la population togolaise.

L’objectif principal est d’amener cette frange de la population qui se révèle comme étant en même temps acteur et bénéficiaire du développement durable à prendre en main son avenir.

Pour cette première édition, 50 millions seront déboursés pour primer les dix solutions les plus innovantes et les plus réalistes surtout ; une action qui incitera les jeunes à libérer leurs potentiels créatifs et d’innovations pouvant contribuer au développement durable.

Aussi ces derniers bénéficieront d’un accompagnement via la création de plateforme à l’intention des porteurs de projets pour améliorer les conditions de vie et renforcer la résilience des populations.

J’NOV au Togo, YAS en Afrique

Le PNUD n’en est pas à sa première initiative avec J’NOV, quand il s’agit des actions en faveur de la jeunesse pour l’atteinte des ODD.

En Juin dernier, le département Afrique de l’institution a lancé en partenariat avec Accenture Afrique du Sud à Johannesburg, la plateforme Youth for Africa and SDGs (YAS) traduit en français comme "Jeunesse au service de l’Afrique et des ODD", à l’occasion du Responsible Business Forum tenu les 27 et 28 Juin dans la même ville de l’Afrique du Sud.

Créée à l’échelle continentale, cette plateforme est conçue pour augmenter l’accès des jeunes africains aux financements et autres appuis. YAS s’appesantit sur 4 principaux domaines clés de l’entrepreneuriat que sont l’information, le mentorat, le financement et le réseautage.

Pour le PNUD, les ODD sont une priorité absolue

Le PNUD s’est donné pour mission d’appuyer les nations engagées dans la mise en œuvre de l’agenda 2030 relatif aux ODD.

"Nous poursuivrons nos efforts pour obtenir des résultats de haute qualité et pour mener et promouvoir la cohérence et une collaboration plus importante au sein du Système des Nations Unies pour le développement", a conclu en juin 2016, Helen Clark, administrateur du PNUD d’alors lors d’une intervention à l’occasion de la session d’ouverture du conseil d’administration du Programme à New York.

Et pour réussir cette mission, le PNUD est à la recherche des voies et moyens adaptés et efficaces pouvant impacter réellement les communautés.

C’est l’objet principal du nouveau Plan stratégique lancé en novembre 2017 par le programme et défini pour la période 2018-2021 afin de s’adapter aux aspects changeants et aussi orienter ses activités pour le 21e siècle.  

"Les changements spectaculaires auxquels nous assistons de par le monde surviennent à une échelle et à une vitesse telles que nos institutions peinent à y faire face et exigent de nous que nous fassions davantage", justifie Achim Steiner, administrateur du PNUD lors de la réunion du conseil d’administration du Programme.

Selon l’administrateur, la mise en place de deux nouvelles plateformes au niveau pays et  mondial, et dont les modalités sont décrites dans le plan, permettra à l’institution d’apporter un appui plus efficace pour l’aboutissement aux trois plus grandes situations de développement: éradication de la pauvreté, transformations structurelles et renforcement de la résilience.

Mots-clés :

Votre avis