LAWSON-SIMLEN Laté

En 2018, Firsty Ananas a transformé 250 tonnes d’ananas en 150.000 litres de jus. Son secret, Laté témoigne avoir suivi à la virgule près, les conseils de son professeur de biochimie alimentaire et aujourd’hui, il s’en sort plutôt bien.

Le jus d’ananas produit est sans sucre, sans conservateur, fabriqué dans des conditions respectant l’environnement.

"Au début en 2011, nous étions à 100 tonnes par an mais depuis 2015 où nous avons compris qu’il y a du potentiel et que le marché est là, nous avions changé notre ligne de production", indique l’ingénieur agro économiste et exploitant agricole.

Pour asseoir une chaîne de valeur dans la filière, Laté et son équipe accompagnent les producteurs à travers des crédits ce qui a permis à Firsty Ananas, d’enregistrer une croissance annuelle de 25%.

"En termes d’emplois, c’est 55 emplois directs, 200 points de vente au Togo et au Burkina et avec les producteurs, c’est au moins 1100 ménages qui sont pris en charge", se félicite-t-il.

Le promoteur raconte qu’avec une ligne de production dépassant le marché local, Firsty s’est tourné vers le marché régional.

"Depuis 2015, nous sommes au Burkina qui constitue aujourd’hui un marché assez important pour l’écoulement de nos produits", révèle –t-il. Laté projette pour cette année 2019 transformer en moyenne 325 tonnes d’ananas.   

Mots-clés :

Votre avis