Pour le CNC, le MIFA est un mécanisme innovant

"Le conseil a salué la vision du chef de l’Etat pour la conception de ce mécanisme très innovant et encouragé le gouvernement à assurer le financement adéquat de ce dispositif", a déclaré Yaya Sani, ministre togolais de l’économie et des finances, président du conseil.

Lire aussi : MIFA reçoit la caution du CNC

Le mécanisme incitatif de financement agricole basé sur le partage des risques devrait à l’en croire, contribuer à renforcer les performances de l’économie togolaise dans tous les secteurs d’activité, agricole surtout.

Lancé en juin 2018, la phase pilote du MIFA porte des fruits satisfaisants, selon le coordonnateur, Noël BATAKA. La campagne d’identification et d’enregistrement des acteurs du secteur agro-sylvicole, halieutique et pastoral a pris fin le 21 décembre dernier.

Le MIFA projette une meilleure prise en charge des acteurs enrôlés en 2019. 

Votre avis