Abonné au cure-dent (crédit photo agridigitale)

Les brosses à dents fabriquées sous diverses formes et surtout les pâtes dentifrices à vertus multiples font croire à plus d’un que le cure-dent n’est plus d’actualité.

La vie des ménages en dépend

Que ce soit en milieu rural ou urbain, le cure-dent fait encore vivre des milliers de ménages dans de diverses localités au Togo.

Il faut les voir, ces braves dames détentrices de la commercialisation de ce produit, faufilant entre véhicules et voyageurs dans les gares routières, passant en revue tous les coins des quartiers à la recherche de leurs clients.

Pour certains ménages, cette activité constitue la principale source de revenus et pour d’autres, c’est un plus pour la couverture des charges.

"Ma maman a commencé cette activité depuis que j’étais encore petite ; elle n’a pas cessé à ce jour et nous a impliqué dans cette activité que nous menons en période extrascolaire", raconte Bérétchissou, une revendeuse de cure-dent rencontrée à Atakpamé (140 km de Lomé)

Kpalimé, un point focal du cure-dent

Le cure-dent existe sous diverses formes et certains sont disponibles un peu partout.

Toutefois, il en existe qui sont rares et ne sont retrouvés que dans des localités précises. La préfecture de Kloto disposant d’une bonne pluviométrie est l’une des zones où on peut trouver diverses formes de cure-dent commercialisables. Tous ces produits sont canalisés vers le marché de Kpalimé qui constitue aussi un point focal.

Selon Bérétchissou, sa maman se déplace aussi spécialement vers Kpalimé (120 km de Lomé) pour s’approvisionner de ces marchandises et prend le temps de constituer une gamme pour la satisfaction de la clientèle.

"Il y en a qui aiment ce qui est amer et pour d’autres, c’est le contraire ; certains cure-dents aussi ont des vertus reconnus par nos clients", explique-t-elle.

Des raisons qui valent la peine

Un petit sondage auprès des personnes qui se servent encore des services du cure-dent a permis d’identifier bonnes raisons qui expliquent la place privilégiée de ce produit.

Pour certains, le cure-dent a quitté le stade d’habitude pour devenir une routine et donc la brosse à dents n’a plus trouvé de place dans leur vie.

"J’utilise aussi bien le cure-dent que la brosse à dents", a fait savoir un haut fonctionnaire  surpris avec le cure-dent.

Certains encore voient dans le cure-dent, des vertus thérapeutiques que les pâtes n’ont pas encore.

Et pour d’autres, rencontrés dans certains hameaux du pays, la brosse à dents et aussi le cure-dent commercialisé sont une charge ; ils préfèrent couper gratuitement des branches de certains arbres pour se nettoyer les dents à volonté.

La FAO aux côtés des acteurs du cure-dent

Organisme des Nations Unies s’occupant de l’Alimentation et de l’Agriculture, la FAO se révèle comme un acteur pesant dans les actions d’éradication de la faim et d’amélioration des conditions de vies des communautés.

Lire aussi : Que dit le rapport sur les PFNL au Togo?

Au Togo, elle appuie financièrement et techniquement le ministère chargé des ressources forestières pour la promotion et la valorisation des produits forestiers non ligneux (PFNL).

Mots-clés :

Votre avis