Ameyovi Charlotte entretient bien ses porcs

"Si les porcs sont bien suivis et bien nourris, déjà à six mois, on peut commencer par commercialiser. Pour débuter cet élevage, il est préférable de payer un porc d’âge compris entre six et sept mois, déjà près pour tomber enceinte", a-t-elle confié au reporter du journal Agridigitale, Palakiyem Sandali.

C’est une dame presque sans histoire qui a décidé de rompre les liens de la pauvreté et d’attendre toujours l’argent de la petite popote de son mari et qui aujourd’hui, prend soin de toute sa famille.

"Elever les porcs n’est pas chose facile mais avec un peu de courage, les résultats seront au rendez-vous", lâche –t-elle.

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer ?

Pour débuter l’élevage de porcs, il faut construire un bon enclos bien large et bien élevé afin que l’animal ait beaucoup d’aération.

A lire aussi : Bilakiani, chauffeur de formation vit de l’élevage de porcs à Zouto

Le cochon n’aime pas le désordre et cela dépendra de l’éleveur. Savoir comment mettre au propre son enclos et changer si possible chaque jour son eau de douche.

Les porcs sont de différentes races. Une première race à 100.000fr le couple et une seconde race à 50.000fr le couple. Pour leurs nourritures, cela dépendra des moyens dont dispose l’éleveur. Ils se nourrissent du son de mil, de soja et aussi de la grièche.

"Avec 300.000Fr, il est possible de démarrer l’élevage des porcs. Commencer avec 03 dont 02 femelles et 01 mal. Faire un maximum de stockage de nourriture et une petite réserve de fond pour leurs soin", raconte –t-elle.

L’accouplement

Un jeune porc déjà à 06 mois peut être en chaleur. Sa période de chaleur ne dure que 03 jours. Si vous le constater dès son premier jour, vous faites descendre un mal auprès d’elle pour occasionner l’accouplement.

Une fois cet accouplement réussi, l’éleveur doit compter à partir de ce jour car  sa grossesse ne dure que 03 mois 03 semaines 03 jours.

"À 01 mois de grossesse, ne plus donner du son de soja au porc. La vitamine que contient ce son fait développer les enfants au sein du porc ; ce qui occasionne un accouchement difficile qui conduit parfois à la mort de la mère et des petits", avise charlotte.

Le porc pour un accouchement peut donner en moyenne 12 porcelets. Et après 02 mois d’accouchement peut encore tomber en chaleur.

"Si le porc est bien entretenu, vous pouvez avoir 03 accouchements dans l’année. Mais afin de lui donner du temps de repos, ne faire que 02 accouchements au début", conseille –t-elle.

Une activité rentable

Déjà à 05 mois, un éleveur peut commencer par commercialiser. Le marché varie selon la race et le développement de l’animal.

"Pour un porc de 05 mois, vous pouvez le vendre à 35.000fr ou 40.000fr selon le marché et pour celui d’un an, il varie entre 100.000fr et 150.000fr", informent les acheteurs.

Pour Charlotte, l’élevage des porcs a permis de contribuer à la scolarisation de ses 04 enfants et autres petites dépenses sur le plan sanitaire et alimentaire.

"Malgré toutes ces dépenses, j’arrive à réaliser par an un bénéfice près de 300.000Fr", se réjouit-elle.

La grippe porcine, la bête noire !

La grande difficulté dans l’élevage des porcs, c’est vraiment leur maladie, la grippe porcine.

Cette maladie se manifeste par le changement de couleur de la peau en rouge avec certaines tâches noires. Et en ce moment, le porc n’a plus d’appétit.

Voilà pourquoi le gouvernement a mis en place des agents qui suivent cet élevage de près. Et quand cette maladie est dévoilée dans une zone,  l’Etat prend la responsabilité d’abattre tous les porcs du milieu.

"J’ai été victime de cela. Au total, 55 porcs (petit comme grand) ont été tué. Ça m’a tellement ramené en arrière ; mais le gouvernement nous a subventionnés après ce scandale. Ce qui m’a permis de me relancer dans l’activité", confie Mme Koura.

Elle souligne qu’après les destructions des animaux, les agents leurs donnent des produits pour bien laver les enclos et laisser un bon bout de temps avant de se relancer.

"Il est conseillé de saler toutes les nourritures du porc afin de diminuer le taux de graisse en lui. Cela facilite aussi la destruction de petits microbes en lui et renforce son système de défense contre certains virus", lance –t-elle en guise de recommandations à tous les éleveurs du Togo et d’ailleurs.

Votre avis