Issaou Latifou Directeur Général de la Météorologie Nationale (photo agridigitale)

Un atelier est ouvert depuis jeudi à Lomé et a pour objectif d’amender et approuver le plan d’action stratégique du cadre qui devra contribuer à une meilleure résilience à la variabilité et au changement climatique.

Six secteurs prioritaires sont parties prenantes à ce cadre : l’agriculture, l’énergie, les ressources en eau, la gestion des catastrophes, la santé et la météorologie.

Le document du CNSC est un modèle dans le cadre du montage des projets dont les actions stratégiques contenues seront mises en œuvre sous forme de projets. Pour chaque secteur, le plan évalue les besoins, définit l’existant, les écarts à combler, les actions prioritaires et leurs échéances.

Un budget estimatif global provisoire de 11.620.000 dollars US sera adopté pour toutes les actions définies dans le plan et soumis aux bailleurs pour le financement.

L’opérationnalisation du CNSC s’avère être un grand atout pour les services de production d’informations climatologiques pour aborder les grands chantiers liés à la résilience aux changements climatiques, défis de l’heure.

Pendant deux jours, les partenaires et autres acteurs participant à cet atelier auront à passer aux peignes fins les différents aspects du document dont l’ancrage institutionnel, les indicateurs de suivi-évaluation, le cadre législatif et les stratégies de suivi de mise en œuvre.

"La commission de la CEDEAO en étroite collaboration avec le secrétariat du Cadre Mondial des Services Climatologiques (CMSC) appui 10 Etats membres pour la mise en place de leur CNSC dont le Togo", a rappelé M. Bougonou DJERI ALASSANI, représentant la commission de la CEDEAO qui assure le partenariat financier de l’événement.

Le Plan d’action stratégique du CNSC selon le Directeur Général de la Météorologie Nationale, Issaou Latifou sera un "outil prestigieux pour sa structure dans la quête de données et d’informations fiables à mettre à la disposition des utilisateurs finaux".

"La coordination régionale et l’organe centrale du Cadre Mondial seront toujours à vos côtés pour vous apporter toute l’assistance nécessaire à la réalisation et l’opérationnalisation effective du Cadre National des Services Climatologiques du Togo", a témoigné Pascal Yaka, représentant l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) partenaire technique.

Votre avis