Moudjira, revendeuse de citron à Nima fait preuve de génie

Cette initiative sauve la vie à pas mal de ménages grâce aux vaillantes femmes qui se chargent spécialement de cette activité.

Le citron y est aussi

Le citron fait partie des fruits mis sur les étalages de la zone en question. Acheté au marché d’Adjengré auprès des bonnes dames venant des fermes à l’instar de Limboua, ce fruit est vendu dans des bassines et paniers à un prix allant de 250 à 2 000 F cfa et varie en fonction de la disponibilité du produit.

Cependant, les revendeuses de ce produit ont pendant longtemps rencontré de sérieux problèmes avec sa conservation. Elles jetaient les citrons pourris par mévente et d’autres étaient obligés de livrer à vil prix leurs marchandises quand le danger menace ; tout ceci conduisait à l’endettement et à la cessation des activités génétratrices de revenus (AGR).

Sibabi Moudjira, revendeuse de fruits à Nima raconte : «nous jetions le citron quand il se pourrit et c’était un coup dur pour nous »

Enfin la solution

De nos jours, une astuce a été trouvée pour que le citron ne soit plus jeté à Nima. Moudjira explique : «du moment où nous sommes sûrs que le citron ne sera plus en bon état dans les jours suivants, nous le pressons et le conditionnons dans des bouteilles».

Et quel impact sur le chiffre d’affaire ? « Des fois, à la vente du jus de citron on récupère le prix exact du citron pressé, quelque fois, on perd un peu de sous » répond-elle. Mais une chose est sure pour Moudjira et ses pairs de la localité, elles ne jetteront plus le citron à Nima. Et aussi, quelle que soit la durée du jus de citron sur l’étalage, elles le vendront.

L’eau, un virus du conditionnement du jus de citron

Moudjira rappelle que les conditions de conservation du jus sont strictes «aucune goutte d’eau ne doit approcher le citron durant la transformation et même la bouteille, sans quoi le jus ne va plus durer».

La transformation des produits dans le secteur agricole est l’un des facteurs de développement du secteur. Des initiatives doivent être développées pour apporter une valeur ajoutée aux produits agricoles, afin de garantir la rentabilité de ce secteur porteur.

Votre avis